Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Lundi 30 novembre |
Saint André
home iconSpiritualité
line break icon

L’héritage spirituel du cardinal Tauran

© Meeting de Rimini

Le cardinal Tauran était président du Conseil pontifical pour le Dialogue interreligieux.

Agnès Pinard Legry - Publié le 06/07/18

Décédé dans la nuit du 5 au 6 juillet à l’âge de 75 ans, le cardinal Tauran a énormément œuvré pour le dialogue interreligieux. En novembre 2016, il s’était exprimé devant l’ensemble des évêques de France sur la nécessité du dialogue avec les musulmans. Un « dialogue de la vie », dans lequel les chrétiens ne doivent pas renoncer à annoncer Jésus et l’Évangile.

Président du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux, le cardinal Tauran s’est éteint dans la nuit de jeudi à vendredi. À travers la diplomatie du Saint-Siège il aura consacré sa vie au service de la paix dans le monde dans le dialogue interreligieux. Ce dialogue, il n’a eu de cesse de le nouer et de le défendre. En novembre 2016, le cardinal Tauran s’était ainsi exprimé devant l’ensemble des évêques de France réunis pour leur Assemblée plénière d’automne. Il avait alors souligné la nécessité du dialogue avec les musulmans. Un « dialogue de la vie », dans lequel les chrétiens ne doivent pas renoncer à annoncer Jésus et l’Évangile.




Lire aussi :
Le cardinal Jean-Louis Tauran, artisan d’un dialogue franc avec l’islam

« Le dialogue n’exclut pas la conversion », expliquait-il. Revenant sur les fondements de ce dernier, il a rappelé une conviction du Concile Vatican II (Nostra Aetate) : « L’Église regarde avec estime les musulmans ». Loin d’être réservé aux élite, ce dialogue doit s’inscrire dans le quotidien ordinaire de nos vies. « Vivre ensemble est possible », affirmait-il régulièrement.

Le dialogue, un instrument de paix

Selon lui, la visée du dialogue est de « favoriser la paix et la collaboration entre les peuples ». Le cardinal Tauran n’hésitait pas à souligner que ce dialogue devait être avant tout « au service de la société parce que nous croyons que les religions peuvent apporter un supplément d’âme ». Enfin, et c’est peut-être le plus important, il n’a eu de cesse de revenir, tout au long de sa vie, sur l’importance d’éduquer pour dialoguer. La compréhension mutuelle doit pouvoir s’appuyer sur la connaissance de sa propre religion. « Les religions ne sont pas à l’origine du chaos actuel. Mais on ne peut comprendre le monde d’aujourd’hui sans prendre en compte les religions », affirmait-t-il ainsi en 2015, lors d’une conférence sur la vision chrétienne des relations entre chrétiens et musulmans. « Elles seront un élément incontournable dans la résolution des conflits en cours ».




Lire aussi :
La « guerre contre l’Occident » ne peut mettre fin au dialogue avec l’islam, assure le cardinal Tauran

Tags:
cardinal taurandialogue interreligieux
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
La rédaction d'Aleteia
Le Conseil d'État somme le gouvernement de ré...
Aliénor Goudet
La demande très spéciale que la Vierge Marie ...
CATHEDRALE NOTRE DAME DE PARIS
Caroline Becker
Découvrez l'intérieur de Notre-Dame de Paris,...
messe avec masques
Agnès Pinard Legry
Les églises sont "des lieux de contamination"...
WEB2-JEAN CASTEX-AFP-000_8VX2FV.jpg
Xavier Patier
Messe à 30 personnes : le mépris, ça suffit !
Mathilde de Robien
« S’il te plaît Marie » : Mgr Aupetit invite ...
Domitille Farret d'Astiès
Après The Voice, les prêtres orthodoxes sorte...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement