Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Jeudi 26 novembre |
Saint Innocent d'Irkoutsk
home iconAu quotidien
line break icon

Hildegarde de Bingen : « Si quelqu’un souffre d’un excès d’humeurs qu'il fasse cuire de la sauge »

Marzena Devoud - Publié le 06/07/18

Aux côtés de ses enseignements spirituels, Hildegarde de Bingen, religieuse bénédictine allemande du XIIe siècle, docteur de l'Église, a rédigé des ouvrages de médecine et de botanique inspirés par ses visions.

Son nom est déjà un certificat d’efficacité car il vient du verbe latin salvare, qui n’est autre que sauver ou guérir. Selon sainte Hildegarde « celui qui souffre de rhumatismes ou est un peu paralysé, qu’il fasse cuire la sauge dans de l’eau et les humeurs et le flegme diminueront en lui. »

Cultivée dans les jardins monastiques

Méditerranéenne, la sauge était une des plantes médicinales les plus utilisées dans l’Antiquité et au Moyen Âge. Elle s’est répandue dans toute l’Europe du Nord et de l’Est grâce aux Bénédictins qui la cultivaient dans les jardins des monastères. Louis XIV en avait même fait sa tisane de prédilection et en servait à tout propos.




Lire aussi :
Hildegarde de Bingen : « Avec la lavande, on obtient un esprit pur »

Cette plante régularise, selon sainte Hildegarde, l’ensemble des humeurs car elle pourvoit aux « boni humores » dans le sang, dans « la lymphe et dans les glandes hormonales, dans lesquelles les humeurs se forment ».

La sauge fait ainsi disparaître les trois humeurs génératrices de maladies : Mali humores (mauvaises humeurs provoquées par des erreurs alimentaires comme l’ingestion d’aliments crus ou une suralimentation) ; Noxii humores (humeurs nocives par suite de dérèglements hormonaux) et Infirmi humores (humeurs dues aux maladies infectieuses ou des toxines).

Elle soigne la dépression

Comme le romarin et la mélisse, la sauge officinale est antispasmodique. Elle soigne les troubles nerveux. Cette plante est ainsi utilisée pour les états dépressifs et les neurasthénies. La sauge a également un effet très bénéfique sur le système hormonal féminin.




Lire aussi :
Hildegarde de Bingen : « Celui qui est triste, la sarriette le rendra joyeux… »

En cuisine, la sauge au goût puissant et élégant, est souvent utilisée pour parfumer la cuisson des légumes, viandes et bouillons. Avec son caractère affirmé, la sauge doit être utilisée seule.

Découvrez 10 remèdes pour le corps et pour l’âme en cliquant sur le diaporama

Tags:
Sainte Hildegardesanté
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Timothée Dhellemmes
"Ridicule", "pathétique", "humiliante"... la ...
Timothée Dhellemmes
Les messes publiques reprendront samedi... ma...
Timothée Dhellemmes
Les évêques fustigent une décision "irréalist...
La rédaction d'Aleteia
Voici la prière des JMJ de Lisbonne 2023
Mathilde de Robien
« S’il te plaît Marie » : une grande suppliqu...
christ en majesté
Fr. Jean-Thomas de Beauregard, op
Le Christ-Roi, ou comment servir un roi qui s...
WEB2-EVACUATION-CAMP-MIGRANT-AFP-080_HL_NCOISSAC_1277288.jpg
Mgr Benoist de Sinety
Si toutes les vies se valent…
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement