Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Aidez-nous à garder la lumière allumée.
ENGAGEZ-VOUS
Aleteia

Jean Vanier ou la joie de l’émerveillement

JEAN VANIER,TEMPLETON PRIZE
Partager

Jean Vanier, fondateur de L'Arche et de Foi et Lumière, livre une nouvelle lettre dans laquelle, à l'image de saint François d'Assise, il rend grâce pour la beauté de la nature et invite le lecteur à se joindre à son émerveillement et son action de grâce.

Jean Vanier, 89 ans, a fondé L’Arche ainsi que Foi et Lumière. Il habite dans le petit village de Trosly-Breuil (Oise), où la première communauté de L’Arche a vu le jour en 1964. Le 13 octobre 2017, il a été victime d’un arrêt cardiaque, ce qui l’a conduit à diminuer ses activités publiques. Cet homme de paix et de plume donne régulièrement de ses nouvelles à travers la Lettre de Jean, dans laquelle il évoque son état de santé ainsi que des thèmes qui lui tiennent à cœur.

Une louange à l’image de celle du saint d’Assise

Alors que dans sa missive précédente, le vieil homme partageait son ravissement devant les petits oiseaux, il parle cette fois-ci des fleurs qui lui mettent le cœur en fête. « Je marche chaque jour dans mon petit jardin », déclare celui qui s’émerveille du tableau dont il est le témoin. Il décrit la pelouse, « couverte de centaine de pâquerettes. Leurs pétales sont comme des bras, grands ouverts, qui font penser à Dieu qui a les bras ouverts pour chaque être humain car Il aime chacun ». Une autre façon d’inviter à regarder le Très-Haut comme un père aimant et de reconnaître son œuvre dans la création. « Personne n’a planté ces pissenlits, ces merveilleuses pâquerettes, ces primevères et personne n’a arrosé ces fleurs et pourtant elles sont là », écrit-il, mettant ainsi l’accent sur la générosité de ce Père. Pour lui, « ces fleurs chantent la gloire de Dieu ».

Jean Vanier donne une dimension maternelle à la terre. Il la voit comme celle qui porte en elle la vie et en transmet le souffle à ses enfants. « Notre terre est comme une mère, la vie circule et jaillit silencieusement », affirme-t-il, se faisant ainsi le disciple de saint François d’Assise, qui louait le Seigneur pour sœur Terre, frère Vent, sœur Eau… dans son Cantique des Créatures. Le Poverello avait choisi d’épouser la simplicité pour mieux découvrir la présence de Jésus. Jean, l’ami des tout-petits et l’apôtre de la non-violence, y a plusieurs fois fait référence dans ses méditations. Il semble cheminer à sa suite.

Cliquez ici pour lire l’intégralité de la lettre de Jean Vanier.

Une apologie du silence

L’octogénaire, qui confiait dans sa lettre précédente qu’il abordait une nouvelle étape de sa vie, aborde ensuite la question du silence. « Je profite beaucoup du silence depuis mes soucis de santé en octobre dernier », affirme-t-il, avant d’ajouter qu’il « n’est pas un but en soi, il est le désir et le fruit d’une rencontre avec le Dieu de la bonté, révélé par Jésus et son Évangile ». L’ancien officier de marine défend une société plus humaine qui laisserait une place aux plus fragiles. Il explique que chaque semaine, il se rend dans son foyer de L’Arche pour y partager un repas : « c’est ma joie, mon bonheur depuis tant et tant d’années. Les personnes de mon foyer sont d’une telle simplicité et sagesse, et tellement vivantes. Je suis heureux de faire partie de leur famille », livre-t-il.

Et le vieil homme, infatigable voyageur durant de nombreuses années, va plus loin. « J’ai essentiellement appris la beauté et l’importance de la famille humaine à travers le monde, et la beauté de chaque personne », confie-t-il. Chaque être humain porterait-il donc en lui le reflet de l’âme du monde ? Pour le philosophe, cela ne semble pas faire l’ombre d’un doute.

Découvrez un diaporama sur les plantes et fleurs de la Bible :

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]

Des millions de lecteurs à travers le monde - dont plusieurs milliers de chrétiens du Moyen-Orient - comptent sur Aleteia pour s'informer, trouver de l'inspiration et des encouragements. Soutenez cette édition par vos dons.