Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Aidez-nous à garder la lumière allumée.
ENGAGEZ-VOUS
Aleteia

Brigitte Macron a-t-elle fait le bon choix vestimentaire devant le pape François ?

BRIGITTE MACRON POPE
VATICAN POOL I CPP I CIRIC
June 26, 2018 : Pope Francis meets with French President Emmanuel Macron and his wife Brigitte during a private audience at the Vatican.
Partager

De nombreux internautes s'interrogent. Brigitte Macron a-t-elle respecté le dress-code du Vatican lors de la rencontre de son mari avec le pape François ce 26 juin ?

Quelles sont les règles à respecter pour les femmes qui se présentent devant le souverain pontife ? Depuis son arrivée sur le siège de Pierre, le pape François a apporté quelques assouplissements au protocole vestimentaire. Cependant, le respect d’un certain dress-code est conseillé par la diplomatie vaticane. Lors des visites d’État officielles, il est ainsi recommandé aux femmes de garder les épaules et le décolleté couverts. Elles sont priées également de porter robe et jupe en-dessous du genou. Mais aussi de porter des bijoux discrets et des chaussures fermées. Quant à la mantille, elle est préconisée, mais pas obligatoire, malgré certaines idées reçues. On comprend mieux le choix de Brigitte Macron qui n’en portait pas… mais, en même temps, en tenait une à la main.

Pour quelle couleur opter ? Dans des circonstances comme celle-ci, c’est le noir qui est recommandé. En effet, en principe, seules les reines d’un Rex Catholicissimus (Roi très catholique) ou, dans certains cas, les épouses des dirigeants de pays catholiques (à la discrétion du souverain pontife) peuvent être vêtues de blanc. D’où la robe noire ras du cou qui tombait sous le genou de la première dame de France, ses escarpins de la même couleur et son chignon plutôt sobre. Une tenue tout à fait conforme au protocole.

Le blanc, un privilège pour quelques-unes

Jean-Gabriel Causse, auteur de l’ouvrage Les Crayons de couleur, explique que le choix des couleurs n’est pas une « question de mode, mais de protocole ». Selon ce spécialiste des couleurs, « le noir est ici la couleur de la piété, de l’anti-séduction. Lorsque l’on se présente devant le Pape, on revêt une tenue sobre et noire par humilité. Il est d’ailleurs proscrit de venir vêtu de rouge, de violet (les couleurs réservées à la papauté et aux cardinaux) mais également de blanc, une teinte destinée aux reines ».

Découvrez notre diaporama sur les tenues portées lors des visites d’État :

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]

Des millions de lecteurs à travers le monde - dont plusieurs milliers de chrétiens du Moyen-Orient - comptent sur Aleteia pour s'informer, trouver de l'inspiration et des encouragements. Soutenez cette édition par vos dons.