Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Sant’Egidio, cette communauté que Macron va visiter à Rome

SANT'EGIDIO
Migrants accueillis par la communauté Sant'Egidio
Partager

Mardi 26 juin 2018, au cours de sa visite à Rome, Emmanuel Macron rencontrera la communauté chrétienne Sant’Egidio lors d'un petit-déjeuner à l’ambassade de France.

Quelques heures avant sa rencontre avec le pape François, le président de la République va partager tôt dans la matinée un petit-déjeuner avec des représentants de la communauté Sant’Egidio au palais Farnèse à Rome, siège de l’ambassade de France en Italie. Ce mouvement qui fête cette année ses 50 ans, œuvre pour la paix et va à la rencontre des plus fragiles tout en accordant une place centrale à la prière, notamment à travers l’écoute de la Parole de Dieu.

La prière, les pauvres et la paix

Née à Rome, l’œuvre s’est enracinée dans d’autres villes italiennes dans les années 1970. Et dans les années 1980, elle s’est propagée en Europe, en Afrique, en Amérique et en Asie. Elle est aujourd’hui présente dans plus de 70 pays du monde et revendique quelques 60 000 membres. Avec le temps, elle est devenue une sorte d’ONG appuyée sur sa bonne connaissance du terrain. Elle peut notamment compter sur l’important réseau des Églises locales dans le monde, ainsi que sur les contacts interreligieux qu’elle entretient dans différents pays depuis de nombreuses années.

Aujourd’hui, Sant’Egidio, que le pape François a rebaptisée « la Communauté des 3 P » (Prière, Pauvres, Paix), s’est porté en pointe sur la question de l’accueil des migrants. Ainsi, en signant des accords entrent les États (Italie, France, Belgique), elle a créé des couloirs humanitaires afin de permettre à des personnes en danger d’entrer légalement dans des pays d’accueil en bénéficiant de visas humanitaires. Chaque année, dans l’esprit de la rencontre d’Assise de 1986, la communauté organise un pèlerinage de la paix qui rassemble des représentants de diverses religions.

Lors de son discours aux Bernardins, le 9 avril 2018, Emmanuel Macron avait salué « le travail admirable accompli par des mouvements comme l’Œuvre d’Orient, Caritas France et la Communauté Sant’Egidio pour permettre l’accueil sur le territoire national des familles réfugiées et pour venir en aide sur place, avec le soutien de l’État ».

Tags:
migrants
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]