Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Comment font les couples heureux pour être heureux ?

LOVE
Goodluz - Shutterstock
Partager

Les secrets du bonheur, malgré les épreuves et les difficultés, partagés par des couples mariés depuis plusieurs années.

Eh non ! Les réseaux sociaux ne partagent pas uniquement des fake news et des catastrophes ! En réaction à la morosité ambiante et à la mauvaise image du mariage, – en France, le nombre de mariages pour 1 000 personnes a été quasiment divisé par deux depuis 1960, passant de 7 à 3,7 en 2012, tandis que le nombre de divorces a triplé sur cette même période, – un groupe Facebook a lancé l’idée lumineuse de faire témoigner des couples mariés ET heureux ! Voici quelques pépites révélant les secrets du bonheur malgré les années qui passent.

Une manière de vivre : dialoguer et pardonner

THOUGHTFUL HUG
Shutterstock

Vivre en couple, tout en construisant un bonheur durable, est tout à fait accessible, mais cela demande certains réflexes et quelques ajustements qui ne sont pas nécessairement innés. C’est au quotidien que ces couples ont appris à préserver la confiance et l’amour entre eux. « Bien sûr, on se dispute, mais la clé chez nous, c’est de ne pas garder de rancune et de ne jamais se coucher fâchés… et ça marche ! », confie Quitterie, mariée depuis deux ans. Toutes s’accordent à dire que le dialogue en vérité, la confiance, l’honnêteté, l’attention portée à l’autre, la charité et le pardon sont des éléments essentiels dans leur vie à deux. Anne Laure, mariée depuis quinze ans, exhorte à « s’accorder des soirées pour parler, chouchouter son couple ». Axelle, bientôt quatre ans de mariage, invite à toujours se rappeler que les « trois priorités sont le couple, le couple et le couple… le reste suit ! »

Une manière d’être : rendre grâce

Être heureux en couple, au-delà d’une manière de vivre, est aussi une manière d’être : être heureux dans le mariage suppose de savoir reconnaître les moments de grâce qui nous échoient et de remercier pour cela son conjoint, et, si l’on est croyant, Dieu. Ici, une grande majorité des femmes ponctuent leurs témoignages de « Deo gratias », pour leur mari, leurs enfants, les moments partagés, les épreuves surmontées… Ainsi, Madeleine, huit ans de mariage et mère de quatre enfants, confie rendre grâce chaque jour « pour voir ses enfants en pleine forme et s’entendre aussi bien, pour le soutien mutuel face aux épreuves, pour les beaux moments… » Autres moyens employés pour rendre grâce : les messes d’action de grâce pour chaque année de mariage, baptême, naissance…

© Eric Tornlov/SHUTTERSTOCK

Rendre grâce, c’est reconnaître que Dieu n’est pas étranger à son bonheur, c’est le laisser prendre toute sa place dans nos vies. Rozenn, maman de sept enfants, mariée depuis vingt ans, témoigne : « Une action de grâce journalière, un amour qui grandit, évolue avec les années, devient meilleur. Je rends grâce au Seigneur de me donner de toujours m’émerveiller devant sa bonté quand je vois le merveilleux mari qu’Il m’a donné pour prendre soin de moi, me témoigner Son amour et me conduire à ses côtés sur le chemin de la sainteté. »

« Dans le bonheur et dans les épreuves »

Cette expression prononcée lors de l’échange des consentements prend tout son sens lorsque les difficultés surviennent : problèmes dans le couple, avec les enfants, chômage, maladie… Le fait d’avoir la certitude d’être aimé de manière inconditionnelle donne une force incommensurable pour surmonter les épreuves. Mariée depuis bientôt 22 ans, mère de trois garçons, Sabine confie : « Nous sommes heureux et amoureux, mais pas comme au premier jour, notre amour se transforme, s’enracine… Au travers d’épreuves, nous nous sommes beaucoup rapprochés et notre amour s’est fortifié. L’adolescence de nos enfants est une étape compliquée, cette période remue beaucoup… Mais nous avons cette certitude d’être aimé de façon inconditionnelle. Nous serions perdus l’un sans l’autre, c’est évident. »

Le couple tourné vers l’avenir

Alexander Grabchilev | Stocksy

Tous ces couples qui témoignent de leur bonheur sont pleinement conscients que leur couple est tourné vers l’avenir, que leur futur se fera à deux, sans se contenter d’une juxtaposition de deux individualismes isolés. Ils parlent de projets communs, de famille à construire, de couple à chérir malgré les années qui passent, de vieillir ensemble… « Quinze ans de mariage, six enfants, il y a évidemment des journées plus difficiles que d’autres, mais le plus important est de vouloir passer sa vie ensemble », affirme Anne-Laure. L’important est de prendre conscience que le couple reste le socle de toute vie commune, d’autant plus que les enfants seront appelés à prendre leur envol un jour. C’est ce qui fait dire à Élisabeth, après dix ans de mariage, « qu’en fait, je m’en fiche, de vieillir, de choper des rides et des cheveux blancs, car c’est juste top de se voir évoluer et grandir dans chacun des aspects de nos vies. »

Puiser la force dans le Christ

Mettre le Christ au cœur de son couple permet de puiser force et joie dans le mariage. « La force de notre couple est en Christ, Il est pleinement présent au cœur de notre mariage, c’est notre roc ! », s’exclame encore Sabine. Le mariage est une voie pour accéder à la sainteté, comme en témoigne Anne-Solenne, mariée depuis trois ans : « Nous remettons quotidiennement toutes nos joies, peines, difficultés entre les mains de notre Maman du Ciel ! Dieu pourvoit ! Quel beau chemin de vie et de sainteté ! »

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]