Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Plus de catholiques dans le monde et moins de prêtres en Europe

PRIEST IN PEWS
Thoom | Shutterstock
Partager

Selon le nouvel annuaire des statistiques de l’Église, les catholiques sont légèrement en hausse dans le monde (1,3 milliard) grâce à l’Afrique et à l’Asie, mais en baisse constante en Europe et en Amérique où la crise des vocations s’aggrave.

Le nombre de catholiques continue d’augmenter dans le monde, notamment en Afrique et en Asie, selon le Bureau central des statistiques de l’Église, alors qu’en Europe et en Amérique, la crise des vocations sacerdotales semble s’accentuer, enregistrant une hausse constante depuis 2010. L’Amérique (spécialement l’Amérique du sud) est le continent avec le taux de vocations le plus bas (5,13 séminaristes pour 100 000 catholiques) — même si elle continue de réunir près de la moitié des catholiques dans le monde, avec un très net penchant en faveur du sud (57%) — suivie de près par l’Europe avec un quotient égal à 6,17.

Le Vieux continent confirme donc sa tendance « la moins dynamique » de toutes, avec 22% des baptisés et une croissance d’à peine 0,2%. Des pays sortent du lot, comme l’Italie, l’Espagne et la Pologne qui comptent encore 90% de catholiques dans leur population. En Europe et Amérique,  -le déclin des vocations est constant, portant à une diminution globale sur l’ensemble de la période de 2.949 unités pour la première et de 4.082 unités pour la seconde. Situation totalement à l’opposé de l’Afrique qui montre une tendance différente de celle du monde et des autres zones territoriales. Dans ce continent, en effet, le nombre des grands séminaires ne cesse d’augmenter, enregistrant une hausse totale de 3.538 unités entre 2010 et 2016.

L’Annuaire pontifical 2018 sur la répartition des catholiques dans le monde, est sorti la semaine dernière. Il met en évidence les tendances les plus marquées et les plus importantes apparues dans le monde, en fonction de la densité démographique et des zones géographies sur les cinq continents. Au plan mondial, les catholiques baptisés dans le monde est passé de 1.285 millions en 2015 à 1.299 millions en 2016, avec une augmentation relative globale de 1,1%. Soit une moyenne de 17,67 catholiques pour 100 habitants, inférieure à l’année précédente où elle était de 17,73 catholiques. L’Afrique représente 17,6 % des catholiques du monde, avec plus de 228 millions en 2016 contre 185 millions en 2010. Dans cette hausse exponentielle, la République démocratique du Congo (RDC) fait figure de proue pour son nombre de baptisés, avec plus de 44 millions, suivie du Nigeria avec 28 millions. Mais l’Ouganda, la Tanzanie et le Kenya enregistrent, eux aussi, des chiffres de tout respect.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]