Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Aleteia

Tout savoir sur la visite du Pape en Suisse

POPE FRANCIS HOLY MASS FOR WYD SUNDAY 31 JULY 2016
Jeffrey Bruno/ KAI/CNA/ALETEIA
Partager

Le 21 juin 2018, le pape François se rendra à Genève pour rendre visite au Conseil œcuménique des Églises (COE), à l’occasion de son 70e anniversaire. Rencontre, trajet et messe, Aleteia vous détaille le programme du Saint-Père pour tenter de l’apercevoir et se faire bénir.

L’arrivée de François

C’est une visite au pas de charge que le pape François va effectuer en Suisse. Après avoir décollé à 8h30 de l’aéroport romain de Fiumencino, le Saint-Père arrivera à l’aéroport international de Genève à 10h10. C’est la seconde fois qu’il se rend en Suisse, après une visite en 1966, alors qu’il n’était qu’un simple jésuite. Une cérémonie de bienvenue est prévue avec deux anciens gardes suisses à sa descente de l’avion, et le colonel Christof Graf, commandant de la Garde suisse pontificale. Le Pape s’entretiendra ensuite en privé avec Alain Berset, le président de la Confédération helvétique, dans un salon de l’aéroport.

La rencontre au COE

C’est le motif du voyage du Pape en terres helvètes. Pour célébrer les 70 ans du Conseil œcuménique des Églises (COE), François participera, à 11h15, à une prière œcuménique dans la chapelle de l’organisation, située route de Morillons, près de l’aéroport genevois. Il prononcera une première méditation personnelle. Le Saint-Père sera ensuite attendu à 12h45 au château de Bossey, chemin Chenevière, pour déjeuner avec des membres de la direction du COE. Le Pape reviendra à 15h45 au Conseil œcuménique des Églises, route de Morillons, pour tenir une réunion avec des représentants d’autres Églises chrétiennes. Il prononcera un discours plus officiel sur l’œcuménisme et la paix, dans cette ville où a siégé la Société des Nations et où s’établit désormais les Nations unies.

La messe au Palexpo 

La meilleure façon d’apercevoir le pontife est de se rendre à la messe qui débutera à 17h15 au Palexpo, route François-Peyrot. 41 000 personnes sont attendues sur place. Pour ceux n’ayant pas eu la chance de s’inscrire à temps, l’office sera retransmis en direct sur RTS Un, la première chaîne de télévision suisse qui prendra l’antenne dès 15h40 pour une édition spéciale.

Les coulisses de la célébration

La « bière de l’évêque » sera servie aux fidèles qui assisteront à la messe du Palexpo. La Caramélite est vendue au profit d’associations caritatives. Bien que la chaleur puisse pousser à consommer quelques verres, attention à respecter le jeûne eucharistique !

Un autel résolument moderne a été imaginé pour la messe : le Palexpo, qui accueille traditionnellement le salon de l’auto va complètement changer d’apparence pour la messe du Pape. Un imposant autel de trois mètres de longueur a été fabriqué et offert par un menuisier ainsi que l’ambon et le fauteuil papale. Après l’événement, le mobilier sera offert à la Fraternité Eucharistein, une communauté suisse consacrée à l’Adoration et à l’accueil des personnes en difficulté.

Un crucifix en LED : un crucifix découpé dans l’habillage mural surplombera le chœur. Il sera matérialisé par un rétroéclairage LED. Pour le reste, l’architecte Felicita Marockinaite s’est inspirée de la Genèse pour les couleurs. Une moquette bleue posée sur le chœur symbolise l’eau, de chaque côté de l’autel, des oliviers sont disposés, représentant le jardin de Gethsemani. Dans l’arrière-plan, la terre est représentée par un panorama de sommets enneigés, dont le Mont Blanc est reconnaissable. Le décor est tout en pureté puisque le blanc et les couleurs pastel dominent.

Deux jeunes prêtres au côté de François : Le Pape célèbrera la messe avec deux prêtres fraîchement ordonnés. Issus de la Fraternité Eucharistein, l’un d’eux est le descendant du dernier empereur des Habsbourg. La célébration sera en français — c’est la première fois que le Pape officiera dans la langue de Molière —, la première lecture sera lue en anglais, les intentions seront en six langues, la prière eucharistique en latin et l’homélie du Pape sera en italien, bien que sous-titrée en français sur les écrans adjacents.

Son départ

À l’issue de cette messe, aux alentours de 19h15, le Pape prévoit de saluer les évêques suisses et les représentants pontificaux du pays, comme le veut la tradition à chaque voyage du pontife. Il s’entretiendra également avec les huits membres coréens du COE, dont quatre proviennent de Corée du Sud et quatre de Corée du Nord. Le pape François prendra officiellement congé de son voyage en Suisse à 19h45, à l’aéroport international de Genève, d’où il décollera à 20h00 pour Rome, avant d’arriver dans la ville éternelle à 21h40.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]