Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Une championne chez les franciscaines

Rita Clare Anne Yoches
Partager

Sœur Rita Clare Yoches était championne de football américain et de basketball avant d'entrer au couvent. Le 30 juin prochain, elle prononcera ses vœux perpétuels chez les sœurs franciscaines de Toronto, dans l’Ohio (États-Unis).

Même si elle avait la foi, la jeune femme de 38 ans n’avait jamais envisagé d’entrer au couvent. Rita Clare Yoches a joué pendant quatre ans au basket à l’université de Detroit-Mercy (États-Unis). Ce n’est que quelques années après qu’elle a commencé sa carrière dans le football américain, rejoignant la Detroit Demolition, une équipe professionnelle féminine maintenant disparue.

Un désir de Dieu plus grand que le sport

C’est à cette époque qu’un dimanche, après une homélie particulièrement émouvante, la jeune femme se rend compte qu’elle a besoin de changer radicalement de style de vie. « J’étais comme morte à l’intérieur », confie-t-elle à la Catholic News Agency. Au cours de l’eucharistie, elle ressent la présence de Dieu de façon très forte. « J’ai senti qu’il me prenait dans ses bras, comme seul un père peut le faire », déclare-t-elle. « Ma vie a été changée pour toujours ». Aujourd’hui religieuse, elle n’a pas perdu la main pour autant et continue à pratiquer le sport… en communauté.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]