Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Jeudi 29 octobre |
Saint Narcisse
home iconActualités
line break icon

En Australie, le secret de confession mis à mal

CONFESSION CHURCH

Fred de Noyelle I Ciric

Kathleen Hattrup - Domitille Farret d'Astiès - Publié le 12/06/18

Le 7 juin dernier, le Territoire de la Capitale Australienne (territoire sur lequel est située la capitale fédérale australienne Canberra) a adopté une loi obligeant les prêtres à briser le secret de confession lorsqu'il s'agit d'abus sexuels commis sur des enfants.

Le 7 juin dernier, l’assemblée législative du Territoire de la Capitale Australienne (ACT), le plus petit de toute l’Australie mais aussi le plus densément peuplé des États australiens, a voté une loi rendant obligatoire la dénonciation des abus sexuels commis sur les enfants, obligeant ainsi les prêtres à briser le secret de confession dans ces cas-là. L’ACT est en effet connu pour être leader en matière de sécurité des enfants.




Lire aussi :
Quelle différence entre confession, réconciliation et pénitence ?

Mgr Christopher Prowse, archevêque de Canberra et Goulburn, a déclaré le 6 juin dans le Canberra Times que l’Église catholique partageait le souci du gouvernement de protéger les enfants mais ne pouvait pas pour autant « appuyer le plan du gouvernement visant à briser le sceau de la confession religieuse ».

Une « intrusion dans la vie sacramentelle de l’Église »

Très choqué, il a exprimé sa déception et dénoncé une « violation fondamentale » de la liberté religieuse, regrettant que la loi ait été votée « sans aucune consultation avec l’archidiocèse ». « Faire intrusion dans la vie sacramentelle de l’Église est tout à fait extraordinaire, compte-tenu du pays démocratique dans lequel nous vivons », expliquait-t-il. Il a notamment mis en avant que, de crainte d’être dénoncé, les criminels n’iraient plus se confesser, se privant ainsi des conseils du prêtre.

La nouvelle loi entrera en vigueur le 1er juillet, mais la disposition relative au confessionnal ne s’appliquera pas avant le 31 mars 2019, afin de donner aux dirigeants d’Église et aux autorités gouvernementales l’opportunité d’examiner la loi.




Lire aussi :
Un prêtre excommunié pour avoir rompu le secret de la confession

Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Tags:
australieconfession
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Domitille Farret d'Astiès
Elles ont appris à les aimer : ces ...
statue de femme les yeux bandés
Mgr Benoist de Sinety
Dans nos aveuglements, le diable montre son v...
Mathilde de Robien
Franz et Franziska Jägerstätter, un couple un...
NIEMOWLĘ
Mathilde de Robien
Ces prénoms féminins qui portent en eux le sc...
Timothée Dhellemmes
En Europe, les lieux de culte se reconfinent ...
belle mère et belle fille
Jeanne Larghero
S’embrouiller avec sa belle-mère en trois leç...
KOMUNIA ŚWIĘTA
Mathilde de Robien
A.R.D.O.R., un bel acrostiche pour savoir com...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement