Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Aleteia

Attention, ces métiers conduisent au chômage

POLE EMPLOI
Domaine Public
Partager

Alors que les élèves de Terminale choisissent en ce moment sur Parcoursup leur formation dans l'enseignement supérieur, le site d'emploi Qapa publie un classement des métiers qui recrutent le moins.

Des centaines de milliers de bacheliers s’arrachent les cheveux pour prendre la décision finale quant au choix de leur future formation. Quelle orientation suivre ? Publié ce mercredi 6 juin, le baromètre des métiers à éviter, effectué par le site de recherche d’emploi Qapa, peut aider dans la sélection souvent difficile à faire. Une étude intéressante qui permettra à certains qui hésitent de ne pas se retrouver, diplôme en main, au chômage de longue durée.

Le top 5 des métiers qui recrutent le moins

Pour mettre en évidence les professions qui vont le moins recruter cette année. L’étude s’est basée sur l’analyse de 450 000 offres d’emploi toutes fonctions confondues. Le lauréat de ce classement négatif cette année est… le journalisme ! Les autres emplois qui recrutent le moins sont celui de documentaliste et d’employé de banque. On trouve ensuite les imprimeurs et, ce n’est pas très étonnant, les artistes.

Stéphanie Delestre, la fondatrice de Qapa.fr, explique que « chaque année, les nouveaux bacheliers sont précipités dans la vie active avec des rêves de futurs métiers plein la tête. Mais la plupart n’ont aucune connaissance de la dure réalité de l’offre et de la demande. Laquelle, en plus, change d’une année sur l’autre », poursuit-elle. Cette année par exemple, les métiers liés à la psychologie et à la communication sont devenus bien plus attractifs que l’an dernier.

Trouver un métier qui a du sens

L’étude souligne les métiers pour lesquels les entreprises peinent à recruter en 2018. C’est le cas des caristes ou des comptables par exemple. Elle peut aider les jeunes bacheliers à faire les bons choix pour se former. Sans jamais oublier que ces choix ne doivent pas être seulement guidés par les tendances du moment, mais par une bonne connaissance de soi et de ses dons. Ce qui nous appelle profondément a un sens et c’est généralement la garantie du meilleur choix possible.

Ils sont devenus saints par leur travail :

 

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]