Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Vendredi 30 juillet |
Sainte Marthe
home iconActualités
line break icon

PMA : un dîner organisé dans la discrétion à l’Élysée

ELYSEE GARDEN

Cottin Lucille I Shutterstock

Marzena Devoud - Publié le 04/06/18 - Mis à jour le 02/07/18

Le 23 mai, Emmanuel Macron a reçu très discrètement à dîner une vingtaine de personnes pour débattre de la PMA, l'un des sujets les plus sensibles de la révision des lois de la bioéthique.

Parmi les convives du dîner qui a duré plus de trois heures : le père Brice de Malherbe, spécialiste de la bioéthique et codirecteur du département « éthique biomédiciale » du Collège des Bernardins à Paris, le grand rabbin de France Haïm Korsia, le ministre de la santé Agnès Buzyn, le delegué général d’Alliance Vita Tugdual Derville, le président de l’association des familles homoparentales Alexandre Urwicz, le président du Collège national des gynécologues et obstétriciens français François Olivennes, le président du Comité d’éthique Jean-François Delfraissy…




Lire aussi :
Droit à la « parentalité »: les enjeux éthiques et psychologiques de l’extension de la PMA

La question de la PMA et de sa possible extension aux couples de femmes ou aux femmes seules, a occupé la place majeure dans la discussion. Selon le quotidien La Croix, Emmanuel Macron est resté à l’écoute sans se prononcer clairement sur la question. Ce n’est pas le premier dîner au sujet de la bioéthique organisé par Emmanuel Macron. Le premier s’est tenu à la mi-février et portait plus particulièrement sur la fin de vie. Une troisième consultation devrait avoir lieu à l’Élysée, elle concernerait la question de l’intelligence artificielle.


LAB DOCTOR

Lire aussi :
Fin de vie, PMA… une nouvelle offensive à repousser

Tags:
Bioéthiquepma gpa
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement