Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Aleteia

Quel est le point commun entre Dieu et les hommes ?

MIŁOŚĆ
Dani Vivanco/Unsplash | CC0
Partager

Pourquoi dit-on que Dieu a créé l’homme à son image et à sa ressemblance ? Quel peut bien être le point commun entre Dieu, infiniment grand, et les hommes, infiniment petits ? La réponse réside dans l’amour conjugal, miroir de l’amour de Dieu pour l’humanité.

Le 25 mai dernier, lors de son homélie à la Maison Sainte-Marthe, le pape François a déploré que la beauté du mariage, représentée par sept couples présents qui fêtaient leurs 50 ans ou leurs 25 ans de mariage, ne fasse pas la une des journaux. « Les journaux ne prennent pas cela comme une nouvelle, constate-t-il. La une, c’est le scandale, le divorce… mais être à l’image de Dieu n’est pas une nouvelle ». Et pourtant, le mariage est quelque chose de beau, parce que, — et ceci est un scoop : « Le couple est à l’image et à la ressemblance de Dieu ! Et ceci est notre nouvelle, la nouvelle chrétienne ! », souligne le Pape. Alors Aleteia se fait une joie — une fois n’est pas coutume ! — de donner tort au Pape et de mettre en exergue la beauté du mariage chrétien.

Beau ne veut pas dire lisse

Le mariage est beau, cela ne signifie pas qu’il est sans anicroches ni aspérités. Les couples connaissent des difficultés, des tensions, des crises, petites ou grosses, parce que nous sommes des êtres imparfaits, mais « l’important est que la chair demeure une, et qu’ils dépassent leurs difficultés », explique le pape François. La beauté du mariage réside dans le dénouement des conflits, dans le dépassement des crises, dans le fait d’aller toujours de l’avant, quels que soient les obstacles. Ce mouvement vers le haut, que l’on compare souvent à l’ascension d’une montagne, entraîne le couple vers un sommet, dont on sait qu’il est le mieux pour l’homme, car « Il n’est pas bon que l’homme soit seul. » (Gn 2, 18). Chaque couple marié est appelé à atteindre ce sommet même si le chemin est dur et exigeant. Le sacrement de mariage, le sacrement de réconciliation, la prière, sont là pour procurer la force nécessaire pour que le mariage puisse durer. C’est tout cela, la beauté du mariage chrétien : un objectif exigeant, mais pour lequel Dieu nous assiste, et par lequel il nous promet la vraie joie.

« À la ressemblance de Dieu », vraiment ?

Dans la Genèse, on peut lire : « Dieu créa l’homme à son image, à l’image de Dieu il le créa, il les créa homme et femme. » (Gn 1, 27). Pourquoi dit-on qu’il y a une ressemblance entre Dieu et l’homme ? Alors qu’on a habituellement plutôt tendance à les opposer. C’est parce qu’ils ont une vocation commune : la vocation à aimer. C’est ce qu’explique saint Jean Paul II dans Familiaris consortio : « Dieu a créé l’homme à son image et à sa ressemblance : en l’appelant à l’existence par amour, il l’a appelé en même temps à l’amour ». L’homme et la femme existent pour aimer, pour s’aimer, et leur union est créatrice. Voilà pourquoi dans le mariage, il y a une ressemblance avec Dieu.

Autre analogie, la communion de personnes. De la même manière que Père, Fils et Esprit ne font qu’un dans la Trinité, l’homme et la femme sont appelés à ne faire qu’une seule chair. C’est ce que dit Jésus chez Marc (Mc 10, 6-9) : « Mais, au commencement de la création, Dieu les fit homme et femme. À cause de cela, l’homme quittera son père et sa mère, il s’attachera à sa femme, et tous deux deviendront une seule chair. Ainsi, ils ne sont plus deux, mais une seule chair. Donc, ce que Dieu a uni, que l’homme ne le sépare pas ! ». Le couple ne peut pas se diviser. C’est la raison pour laquelle un des quatre piliers du mariage chrétien réside dans son indissolubilité.

Enfin, l’unité entre le Père et le Fils est tellement forte qu’elle a fait naître une troisième personne : le Saint-Esprit. Ce débordement d’amour fécond n’est pas sans rappeler l’amour conjugal, qui demeure ouvert à la vie.

Les vitrines de l’amour de Dieu

« Le mariage est une prédication silencieuse à tous les autres, une prédication de tous les jours», a dit le pape François. Effectivement, si on part du principe que le couple est à l’image de Dieu, alors les familles chrétiennes sont les grands témoins de l’amour de Dieu pour l’humanité. L’amour conjugal, de par sa ressemblance avec l’amour divin, est ainsi amené à révéler Dieu sur terre.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]