Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Dimanche 01 novembre |
Tous les saints
home iconActualités
line break icon

Chili : le pape François s’adresse directement aux catholiques du pays

POPE ROSARY

© M.MIGLIORATO I CPP I CIRIC

31 mai 2013 : Le pape François lors de la prière du Rosaire place Saint-Pierre. Vatican, Rome, Italie.

La rédaction d'Aleteia - avec I.Media - Publié le 01/06/18

Dans une lettre qu’il a adressée directement aux catholiques chiliens, le pape François affirme sa volonté d’une « nouvelle mentalité » dans l’Église de ce pays, pour mieux lutter contre les « racines » des abus sexuels commis par des prêtres.

« Avec honte, je dois dire que nous n’avons pas su écouter et réagir à temps ». C’est avec une profonde humilité que le pape François s’est adressé aux catholiques chiliens. Dans une lettre de huit pages, rendue publique ce 31 mai, le souverain pontife a affirmé sa volonté d’un « processus authentique de conversion et de transformation » de l’Église chilienne, après le scandale des abus sexuels dans ce pays.


WOMAN VIOLENCE

Lire aussi :
Face aux abus sexuels : « tolérance zéro », répète le pape François

Son souhait ? Aller en profondeur pour comprendre les « racines qui ont permis de telles atrocités » et engager l’Église dans « une révision et une purification ». Le souverain pontife insiste ainsi sur la nécessité d’une « conversion personnelle, communautaire et sociale » de l’Église au Chili pour mettre un terme définitif à « la culture de l’abus, ainsi qu’au système de dissimulation qui lui permet de se perpétuer ».

Concrètement, cela passe selon lui par la « rénovation de la hiérarchie ecclésiale », par une nouvelle culture « du soin et de la protection », en particulier dans les centres de formation éducative et les universités. Mais aussi par une réflexion théologique dans les centres de formation religieuse, les facultés de théologie et les séminaires. Les fidèles, affirme-t-il encore, ne sont pas des chrétiens de seconde catégorie. Ils ne doivent donc pas avoir peur d’être les « protagonistes de la transformation » nécessaire.


CHRSITOPHE DICKES

Lire aussi :
Chili : « Cette renonciation collective est historique »

Le pape François veut également une « Église blessée », capable de comprendre et d’être émue par les blessures du monde d’aujourd’hui. « C’est à partir des blessures [du Christ] que [l’apôtre] Thomas a pu confesser la foi », rappelle-t-il. « Nous sommes invités à ne pas déguiser ou cacher nos plaies [car] le seul capable de les guérir porte un nom : Jésus-Christ ».

Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Tags:
chiliFamille
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Domitille Farret d'Astiès
Elles ont appris à les aimer : ces ...
Agnès Pinard Legry
Reconfinement : plus de messes après la Touss...
Agnès Pinard Legry
Reconfinement : ce que les évêques ont demand...
NIEMOWLĘ
Mathilde de Robien
Ces prénoms féminins qui portent en eux le sc...
NICE
Agnès Pinard Legry
Qui sont les trois victimes de l'attentat de ...
ATTENTAT EGLISE DE NICE
La rédaction d'Aleteia
En images : le récit d'une terrible journée
Mathilde de Robien
L'attestation pour se rendre à la messe de la...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement