Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Chili : le pape François s’adresse directement aux catholiques du pays

POPE ROSARY
© M.MIGLIORATO I CPP I CIRIC
31 mai 2013 : Le pape François lors de la prière du Rosaire place Saint-Pierre. Vatican, Rome, Italie.

Partager

Dans une lettre qu’il a adressée directement aux catholiques chiliens, le pape François affirme sa volonté d’une « nouvelle mentalité » dans l’Église de ce pays, pour mieux lutter contre les « racines » des abus sexuels commis par des prêtres.

« Avec honte, je dois dire que nous n’avons pas su écouter et réagir à temps ». C’est avec une profonde humilité que le pape François s’est adressé aux catholiques chiliens. Dans une lettre de huit pages, rendue publique ce 31 mai, le souverain pontife a affirmé sa volonté d’un « processus authentique de conversion et de transformation » de l’Église chilienne, après le scandale des abus sexuels dans ce pays.

Son souhait ? Aller en profondeur pour comprendre les « racines qui ont permis de telles atrocités » et engager l’Église dans « une révision et une purification ». Le souverain pontife insiste ainsi sur la nécessité d’une « conversion personnelle, communautaire et sociale » de l’Église au Chili pour mettre un terme définitif à « la culture de l’abus, ainsi qu’au système de dissimulation qui lui permet de se perpétuer ».

Concrètement, cela passe selon lui par la « rénovation de la hiérarchie ecclésiale », par une nouvelle culture « du soin et de la protection », en particulier dans les centres de formation éducative et les universités. Mais aussi par une réflexion théologique dans les centres de formation religieuse, les facultés de théologie et les séminaires. Les fidèles, affirme-t-il encore, ne sont pas des chrétiens de seconde catégorie. Ils ne doivent donc pas avoir peur d’être les « protagonistes de la transformation » nécessaire.

Le pape François veut également une « Église blessée », capable de comprendre et d’être émue par les blessures du monde d’aujourd’hui. « C’est à partir des blessures [du Christ] que [l’apôtre] Thomas a pu confesser la foi », rappelle-t-il. « Nous sommes invités à ne pas déguiser ou cacher nos plaies [car] le seul capable de les guérir porte un nom : Jésus-Christ ».

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]
Les lecteurs comme vous contribuent à la mission de Aleteia

Depuis notre création en 2012, le nombre de lecteurs de Aleteia a augmenté rapidement dans le monde entier. Notre équipe est déterminée à proposer des informations qui enrichissent et inspirent la vie de nos lecteurs avec une dimension catholique. C'est la raison pour laquelle nous voulons que nos articles soient gratuits et librement accessibles à tout le monde, mais pour ce faire, nous avons besoin de votre aide. Un journalisme de qualité a un coût (que la publicité sur Aleteia ne peut couvrir entièrement). C'est pourquoi des lecteurs comme VOUS font une différence majeure en faisant un don d'à peine 3 euros par mois.