Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 03 décembre |
Saint François-Xavier
Aleteia logo
Belles Histoires
separateurCreated with Sketch.

Wakery, de l’exil à la haute couture

MALI WAKERY

Leetchi

La rédaction d'Aleteia - publié le 31/05/18

Arrivé en France au printemps 2016, ce jeune Malien a connu l'exil avant d'être reconnu pour ses talents de couture. Aujourd'hui, à 16 ans, il se prépare à intégrer une prestigieuse école de mode à Paris. Grâce notamment à la générosité de nombreux donateurs.

En octobre 2015, âgé de 14 ans, Wakery perd son père, décédé brutalement. L’adolescent quitte le Mali et connaît alors les affres de l’exil, puis il arrive en France le 29 mars 2016. Étant donné son jeune âge, il est accueilli dans un foyer de Montélimar (Drôme). Au Mali, il avait été contraint de quitter l’école en raison de problèmes de santé. Là, on lui propose d’intégrer une classe de CAP en couture dans un lycée du département, à Pierrelatte.

Une créativité hors du commun

Très vite, ses professeurs remarquent sa créativité débordante en dessin et en couture. Loin de se contenter des devoirs qu’on lui propose, il ne cesse de créer. Il réalise notamment une robe ananas en s’inspirant de l’écorce de ce fruit, œuvre qui lui vaudra un prix du travail manuel et qui fera l’admiration de ses maîtres. Il multiplie les stages et gagne la reconnaissance de ses tuteurs. Il fait notamment un stage dans les ateliers de confection de l’opéra d’Avignon. Les professionnels qui le côtoient louent la rigueur et la détermination de ce jeune qui allie dans son travail maîtrise technique et créativité.


CAMPBELL REMESS

Lire aussi :
Chaque jour, il fabrique une peluche pour un enfant malade

France Bleu rapporte qu’on lui propose finalement d’intégrer un CAP en alternance entre l’opéra d’Avignon et l’école de la chambre syndicale de la couture à Paris. Seul bémol : les voyages entre Paris et Avignon sont coûteux et Wakery ne pourra pas les assumer financièrement. Une cagnotte en ligne est lancée afin de l’aider. Aujourd’hui, grâce à la générosité des donateurs, les déplacements pour sa première année d’étude sont déjà financés.

Tags:
couturemali
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

L’évangélisation de l’univers Internet est le défi crucial de l’annonce de l’Évangile en notre temps. Et voici que Aleteia - de loin le premier site Internet catholique au monde -, voici que, Dieu aidant, Aleteia excelle à remplir cette mission. Mais, problème, seuls 2% de ses lecteurs fidèles donnent au moment de la quête…

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Le coin prière
La fête du jour








Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement