Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Johnny ou pas, l’entrée dans une église est gratuite

JOHNNY HALLYDAY
STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
Partager

Le 15 juin prochain, Johnny Hallyday aurait eu 75 ans. À cette occasion une messe en sa mémoire se prépare. Les organisateurs ont émis l'idée de faire payer l'accès à l'église. Ce que le diocèse de Paris a refusé.

Préparer une messe à l’intention du roi du rock’n Roll français ? Projet louable, pourrait-on dire. Le magazine Closer rapporte que les admirateurs de Johnny ont souhaité que la célébration du 15 juin soit à l’image du rockeur. Ils n’ont donc pas lésiné sur les moyens et ont prévu du matériel de sonorisation, des personnes chargées de la sécurité ainsi que deux écrans géants extérieurs afin de permettre à tous de se joindre à l’hommage.

Mais ces dépenses ont un coût important. Pour rentrer dans leurs frais, les organisateurs ont donc émis l’idée de faire payer l’accès à l’événement en vendant des places au tarif de cinq euros ainsi que l’exclusivité de l’accès à l’événement à un unique média pour la somme 25.000 euros. Le diocèse de Paris est intervenu et a expliqué que l’accès à une église devait rester gratuit et ouvert à tous.

En France, l’accès aux lieux de culte reste gratuit

Une démarche logique de la part du diocèse. En France, l’accès aux lieux de culte est gratuit. Le 13 novembre 2017, à la suite de la proposition de Stéphane Bern de faire payer l’entrée des cathédrales, Mgr Jacques Habert, évêque de Séez (Orne), confiait à La Croix que cette proposition entrait en contradiction avec la loi de 1905 sur la séparation de l’Église et de l’État. « La loi spécifie, en effet, que l’État, propriétaire des lieux de cultes construits avant 1905 en donne l’affectation “gratuite, exclusive et permanente” à l’Église. En faire payer l’entrée contreviendrait donc à la première de ces conditions », expliquait-il.

La Conférence des évêques de France avait publié un communiqué à cette occasion, précisant que « les cathédrales, alors même qu’elles font partie du patrimoine culturel de la France, sont avant tout des lieux de prière et de culte dont l’accès doit être libre ». Elle avait ajouté que faire payer l’accès aux cathédrales « entamerait la dimension de gratuité que comporte la proposition de la foi, la rencontre avec Dieu ». Dans ce monde monétisé, l’amour de Dieu reste encore gratuit. Ouf.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]