Aleteia logoAleteia logoAleteia
Vendredi 03 décembre |
Saint François-Xavier
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

L’évêque de Dax célébrera chaque mois une messe pour la vie

NICOLAS SOUCHU

Bruno LEVY I CIRIC

3 novembre 2017 : Portrait de Mgr Nicolas SOUCHU, évêque auxiliaire de Rennes. France.

Domitille Farret d'Astiès - publié le 30/05/18 - mis à jour le 30/05/18

Ce mercredi 30 mai, Mgr Nicolas Souchu, évêque de Dax, a publié un tweet dans lequel il affirme qu'il célébrera, chaque deuxième vendredi du mois, une messe pour la vie. Une réaction au communiqué de presse de la SFAP.

« Je célébrerai désormais, chaque deuxième vendredi du mois, à la cathédrale de Dax, une messe pour la vie. Nous sommes tous concernés ; rappeler que toute vie est importante est le devoir de tout chrétien », tweete Mgr Souchu, manifestant ainsi son soutien à la SFAP (Société française d’accompagnement et de soins palliatifs). Ce mardi 29 mai, le mouvement a publié un communiqué de presse dans lequel il fustige l’évidente partialité des chaînes de télévision française sur la question de la fin de vie. Il déplore également que les solutions de pointe développées à travers les soins palliatifs soient « pratiquement ignorées » et que leurs acteurs soient cloués au pilori.


EUTHANASIA

Lire aussi :
Euthanasie : les évêques de France appellent à « ne pas se tromper d’urgence »

La fin de vie traitée « d’une façon inacceptable »

La SFAP, qui rassemble 350 associations françaises d’accompagnement, explique qu’à un mois d’écart, deux émissions de télévision publique ont « traité la fin de vie d’une façon inacceptable ». Le 21 avril 2018, sur France 2, Laurent Ruquier recevait Christine Angot et Jean-Luc Romero dans l’émission On n’est pas couché. Madame Angot accusait les bénévoles de l’association JALMAV (Jusqu’à la mort accompagner la vie) d’être des « catholiques intégristes » et assimilait l’accompagnement effectué à une « intrusion dans la vie » des malades. Un mois après, le 23 mai, lors de l’émission Le Monde en face, sur France 5, c’est Marina Carrère d’Encausse, publiquement favorable à l’euthanasie, qui animait un débat « opposant trois personnes favorables au suicide assisté à un cadre de santé en unité de soins palliatifs, adhérent de la SFAP ».

Un débat « fortement orienté »

Le mouvement de soins palliatifs explique que d’une part, le débat était orienté de façon évidente, et que d’autre part, l’animatrice était intervenue en cours de débat, se faisant ainsi la porte-parole des intervenants pro-euthanasie. De plus, trois soignants ont déclaré devant la caméra qu’ils pratiquaient régulièrement des suicides assistés, pratique pourtant illégale en France. Le mouvement de défense de la vie affirme que cela est « parfaitement inadmissible » et affiche sa stupéfaction. Il saisira donc le CSA afin « qu’il statue sur cette situation ».

Tags:
euthanasiemedias
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement