Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Aleteia

Une église clandestine cachée dans un grenier

Ons' Lieve Heer op Solder,
Partager

Nichée au coeur du centre-ville d'Amsterdam se trouve une petite merveille : une église catholique secrète appelée "Notre Seigneur dans le grenier". Une église unique en son genre !

En explorant les couloirs étroits de cette maison bourgeoise du XVIIe siècle, transformée en musée depuis 1888, les visiteurs tombent sur un étroit escalier montant au grenier, point culminant de la visite. C’est tout là haut que se cache une petite église.

Arjan Bronkhorst

Le plus ancien musée d’Amsterdam

Le Lieve Heer op Solder de Museum Ons est le plus ancien musée d’Amsterdam, juste derrière le Rijksmuseum. Quasiment 100 000 visiteurs viennent chaque année pour visiter ce musée traditionnel hollandais, présentant un intérieur bourgeois typique de l’époque. Meubles néerlandais, mobiliers divers, deux cuisines avec carreaux de Delft, tout rappelle la vie bourgeoise du XVIIe siècle. En 2015, le monument a été étendu à un autre bâtiment juste à côté et les deux ont été reliés entre eux par un passage souterrain.

Arjan Bronkhorst

Une église clandestine

Construite en 1663, cette église a été aménagée secrètement au cours de la période qui a suivi la Réforme. À cette époque, les catholiques avaient perdu le droit de tenir des offices religieux en public. Afin de continuer à pratiquer leur religion discrètement, des fidèles avaient conçu cette petite église mansardée dans le grenier d’une maison.

Arjan Bronkhorst

Au centre de la chapelle se déploie un retable baroque abritant un grand tableau représentant le baptême du Christ. Afin d’optimiser le peu de places, deux petites tribunes ont été aménagées au dessus des bancs de la nef. Aujourd’hui, si l’église n’est plus destinée au culte, elle demeure cependant un beau témoin de l’histoire mouvementée des Pays-Bas à l’heure de la Réforme.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]