Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mercredi 27 janvier |
Sainte Angèle Merici
home iconPerles du Web
line break icon

Gaétan, frère de Saint-Jean et champion de tennis

Vianney de Villaret - Publié le 29/05/18

Alors que la quinzaine de Roland Garros bat son plein, Aleteia vous présente frère Gaétan Bonnasse, 44 ans, un champion de tennis émérite.

L’image est insolite. Frère Gaétan Bonnasse, de la communauté des Frères de Saint-Jean, est parvenu à se hisser en finale du championnat de Saône-et-Loire en mars dernier. Un coup de pouce de la providence selon lui : « je crois que mon ange gardien m’a un peu aidé ». Ce jeune Frère de 44 ans est économe général de la communauté. Installé à Fley (Bourgogne) dans le Prieuré de Rimont, il est depuis plus de cinq ans en charge des recettes et dépenses de la communauté pour la congrégation au niveau international.

Entré dans la communauté en tant que Frère en 1998, son appel à la vocation fut étonnant. C’est à la suite d’une rupture de fiançailles qu’il se pose la question de la vocation déclenchée par l’entrée dans la vie religieuse… de sa fiancée. Le discernement fut par la suite « rapide et limpide » raconte Frère Gaétan. Sportif de longue date, le tennis n’était pas forcément son sport privilégié, contrairement au football. Mais il s’est découvert un intérêt pour ce sport à la suite de la proposition d’un match par un jeune de l’aumônerie d’un lycée

Malgré une activité dense, Frère Gaétan essaye aujourd’hui de se réserver deux à trois heures de tennis par semaine pour s’entraîner. Quand on lui demande s’il garde son habit pour jouer, ce dernier nous explique qu’il peut heureusement quitter sa plus belle tenue de travail pour taper dans la balle. Il n’empêche, ce frère Tennis est connu comme le loup blanc dans le club, non seulement pour son niveau relevé, mais aussi pour sa vocation.

Le tennis est pour lui une « mini école de vie ». « Il faut être présent, incarné. Cela permet de garder les pieds sur terre. J’ai besoin de ça pour mon équilibre » raconte-t-il à Aleteia. Toutefois, cette année il boudera Roland Garros… en raison de l’absence de Roger Federer. Disciple du Suisse depuis que son prof de tennis lui a enseigné sa gestuelle, Frère Gaétan observera peut-être la finale ou suivra du bout des doigts les résultats sur son smartphone.

Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
jeunesse et covid
Jeanne Larghero
Face au coronavirus, jouer la sécurité ou tenter le risque ?
2
clocher-peigne
Caroline Becker
Vous aussi, vous avez un clocher-peigne près de chez vous ?
3
Tzachi Lang, Israel Antiquities Authority
John Burger
Une pierre portant l'inscription "Christ, né de de Marie" retrouv...
4
PRIEST,ROMAN,COLLAR
Agnès Pinard Legry
Comment savoir si un prêtre… est vraiment prêtre ?
5
Domitille Farret d'Astiès
Faustine et Bérénice partent à pied vers Jérusalem sans un sou en...
6
WEB2-Rene-Regalado-diocese-of-malaybalay.jpg
Agnès Pinard Legry
Philippines : le père René Regalado abattu de plusieurs balles da...
7
étudiante
Marzena Devoud
Le kit de survie spirituelle des étudiants confinés
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement