Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !
Aleteia

Après son acte héroïque, Mamoudou Gassama va intégrer les sapeurs-pompiers

MAMADOU GASSAMA
Partager

Reçu dans la matinée par le président de la République Emmanuel Macron, Mamoudou Gassama, le jeune Malien sans-papiers qui a sauvé un enfant suspendu dans le vide ce week-end en escaladant la façade d’un immeuble, va être régularisé et intégrer un service-civique.

Mamoudou Gassama, le Malien qui a sauvé un enfant samedi à Paris, va être naturalisé français et devrait intégrer le service civique des sapeurs-pompiers. C’est Emmanuel Macron qui lui a annoncé ce lundi matin en le recevant à l’Elysée : « Je lui ai annoncé qu’en reconnaissance de cet acte héroïque il allait être régularisé dans les plus brefs délais, et que la brigade des sapeurs-pompiers de Paris était prête à l’accueillir. Je l’ai également invité à déposer une demande de naturalisation », a indiqué le chef de l’État sur sa page Facebook personnelle qui avait auparavant diffusé leurs échanges.

Vêtu d’un jean et d’une chemise à manche courte, le Malien a échangé quelques minutes avec le président de la République devant les caméras avant de poursuivre leurs échanges en tête-à-tête. Mamoudou Gassama a raconté une nouvelle fois les circonstances de son geste salué par tous les médias et la classe politique comme héroïque. « Bravo », lui a lancé Emmanuel Macron. Son acte spontané a été vu des millions de fois sur les réseaux sociaux. Et l’on sait que le jeune Malien de 22 ans a d’abord fait parler son cœur. Il a notamment raconté qu’après cette ascension spectaculaire, il n’avait pas arrêté de « trembler » une fois rentré dans l’appartement.

Et fait rare, l’acte de Mamoudou Gassama a été salué par des personnalités de tout bord. Dimanche Anne Hidalgo assurait au héros que la « Ville de Paris aura évidemment à cœur de le soutenir dans ses démarches pour s’établir en France ».

Ce matin, le député LR Eric Ciotti estimait son geste « admirable » qui « doit être reconnu et salué », se disant « personnellement favorable » à une régularisation du jeune homme, sans-papiers.