Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Aleteia

La Vierge de la Médaille Miraculeuse

CHAPEL OF OUR LADY OF THE MIRACULOUS MEDAL IN PARIS
By photogolfer | Shutterstock
Partager

À Paris, au 140 rue du Bac, à deux pas du Bon Marché et de La Grande Épicerie de Paris, se cache une petite chapelle, haut lieu de pèlerinage. Là-bas, en 1830, la Vierge est apparue à trois reprises à une jeune fille, Catherine Labouré. Aujourd'hui, de nombreux fidèles viennent y prier et demander sa protection à Marie.

Fille de propriétaires fermiers et orpheline de mère dès son jeune âge, Catherine Labouré a très jeune voué une affection particulière à sa maman du Ciel. En 1830, elle entre comme novice chez les Filles de la Charité, créées par saint Vincent de Paul. Cette année-là, la Vierge lui apparaît trois fois et lui demande de faire frapper une médaille spéciale sur laquelle apparaîtront ces mots : « Ô Marie conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à vous ». On y verra également le « M » de Marie surmonté d’une croix et de deux cœurs, celui de Jésus et celui de sa mère.

Au printemps 1832, alors que la médaille est distribuée, on constate de nombreux miracles. La jeune Catherine dira : « Je n’ai été qu’un instrument. Ce n’est pas pour moi  que la Sainte Vierge est apparue. Si elle m’a choisie, ne sachant rien, c’est afin que l’on ne puisse pas douter d’elle ».

Tags:
vidéo
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]