Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Aleteia

Le super pouvoir de ce bambin ? La charité

Austin Perine
YouTube I CBS Evening News
Partager

Les super-héros des DC comics et Marvel peuvent retourner chez eux ! Dans l'Alabama (États-Unis) Austin Perine, 4 ans et haut comme trois pommes, possède un super pouvoir merveilleux : la Charité.

Austin Perine, 4 ans, habite Mobile, une ville de l’Alabama aux États-Unis. Il a récemment donné une « leçon » toute simple de charité à ses compatriotes, comme le révèle CNN, grâce à un documentaire sur les animaux qu’il regardait avec son père. C’était il y a quelques semaines. Le garçonnet y apprend qu’une maman panda peut abonner ses petits. L’information laisse le bambin songeur. Son père, attentif, lui précise que désormais ces bébés pandas sont sans domicile fixe.

Sourcils froncés, yeux plissés, petit menton relevé, Austin demande alors à son papa la signification de « sans domicile fixe ». En fin pédagogue, le père l’emmène alors dans un centre qui accueille des sans-abri. Le bambin est dévasté devant cette réalité, ébranlé par le sort d’hommes et de femmes qui habitent la même ville que lui.

Jamais trop jeune pour être un super héros

D’une voix douce et franche il demande à son père naïvement « s’il peut nourrir » ces malheureux. Le père est embarrassé, évidemment. Sauf que quelques minutes plus tard, alors que le duo commande des sandwichs dans un fast-food, le jeune Austin met son dessein à exécution et dépose tout son argent de poche pour offrir un repas aux SDF qu’il a aperçu.

L’histoire aurait pu s’arrêter là. Mais non, son souhait charitable a pris de l’ampleur de façon ludique. Désormais, avec la complicité du fast-food, tous les week-end, le bambin se métamorphose en super héros. Il enfile un t-shirt sur lequel est inscrit sa devise « #showlove », ce qui veut dire « montrer l’amour » et il met sur ses épaules une cape rouge. Accoutré de la sorte il arpente les rues de la ville à la rencontre des SDF et leur donne un modeste casse-croûte, tout simplement. Clark Kent peut rentrer à Smallville. 

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]