Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Qu’attendent les Français pour les banlieues ?

BUILDINGS PARIS
Partager

Alors qu’Emmanuel Macron doit présenter ce mardi une série de mesures sur la politique de la ville, l’Ifop et l’association le Rocher viennent de publier un sondage concernant les attentes des Français sur le « Plan banlieue » de Jean-Louis Borloo.

Le président de la République doit présenter ce mardi 22 mai un vaste plan d’actions pour les banlieues. Si le rapport présenté par l’ancien ministre Jean-Louis Borloo devait initialement inspirer cette série de mesures, l’Élysée pourrait en décider autrement. L’occasion pour Aleteia de revenir sur la perception qu’ont les Français des banlieues et du « plan Borloo ».

Concernant le vivre-ensemble, le sondage de l’Ifop pour l’association du Rocher Oasis des Cités révèle une nette séparation en deux blocs. Pour près de la moitié des Français (48%), les différentes catégories sociales et communautés vivent les unes à côté des autres sans trop de tensions mais sans véritablement se côtoyer. Pour près de l’autre moitié (45%), de vraies tensions existent entre les différentes catégories sociales et communautés qui vivent de manière séparée. En parallèle, dans son rapport, Jean-Louis Borloo évoque la nécessité d’une « réconciliation nationale » en France. Un constat partagé par 81% des Français (22% sont tout à fait d’accord et 59 % plutôt d’accord).

Quelles mesures mettre en place pour favoriser ce vivre-ensemble et cette réconciliation ? Le coaching de jeunes des quartiers prioritaires dans leur insertion sociale et professionnelle est plébiscitée par 83% des personnes interrogées. Viennent ensuite à égalité (78%) des activités bénévoles au cœur des quartiers sensibles et des moments de transmission de la culture et de l’histoire française à des familles d’origines étrangères. Enfin le jumelage, que ce soit entre établissements scolaires de quartier et/ou de communes différentes ou avec de grandes institutions culturelles s’impose comme une solution pour 71% des Français.

Pour mémoire Le Rocher Oasis des Cités est une association d’éducation populaire « catholique dans son identité, laïque dans son objet ». Elle accueille de nombreux volontaires qui viennent « habiter les quartiers urbains en difficulté pour y tisser des relations de proximité et de confiance avec leurs habitants ». En 2016, l’association a par exemple organisé 320 sorties et plus de 60 séjours hors de la cité auxquels ont participé plus de 400 personnes, parents et enfants.

Tags:
banlieues
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]