Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Aleteia

À la sainte Rita, offrez des roses bénies à un parent ou un(e) ami(e) malade !

ŚWIĘTA RITA Z CASCII
EAST NEWS
Partager

C'est une très vieille tradition… À la messe en l'honneur de sainte Rita de Cascia, le 22 mai, on bénit des roses pour les porter ensuite aux parents ou amis malades et leur communiquer l’espérance que "rien n’est impossible à Dieu".

Bénir des roses à la sainte Rita – la « sainte des roses » et plus seulement la sainte « des causes désespérées » – est une tradition courante bien au-delà des frontières italiennes, depuis sa canonisation par Léon XIII en 1900, sous le titre de « Perle précieuse de l’Ombrie ». Le pape Jean Paul II, à l’occasion du premier centenaire de sa canonisation, avait soutenu et encouragé cette dévotion, en mémoire d’un épisode de la vie de Rita, survenu en 1457, alors qu’elle est sur le point de mourir, au monastère des sœurs augustiniennes Sainte-Marie-Madeleine de Cascia, dans la province de Pérouse (Ombrie) en Italie.

Le rosier… éternel ?

Le dernier hiver est particulièrement dur. Il neige. Une cousine de Roccaporena, sa ville natale, vient visiter Rita. Avant de repartir, la parente lui demande si elle peut faire quelque chose pour elle. Rita lui répond : « Je voudrais une rose de mon petit jardin ». La cousine pense que Rita délire, « une rose en plein hiver ! ». Il faut dire que Rita vivait complètement recluse. Depuis plus de 15 ans, elle ne se nourrissait que de l’hostie, en continuant jour et nuit à prier pour la réconciliation de tous et chacun. Rentrée à Roccaporena, la cousine a déjà oublié cette demande quand, passant par hasard près de l’ancien jardin de Rita, elle voit une superbe rose rouge, très parfumée, qui s’épanouit sur l’un des rosiers ! Elle la cueille avec émotion et retourne à Cascia la porter à Rita. Une bouture de ce rosier a été plantée dans le jardin du monastère et, depuis cinq siècles, celui-ci vit toujours.

Pluie de grâces

Quand Rita rend l’âme, les cloches se mettent à sonner à toute volée sans qu’aucune main d’homme humaine ne les ait touchées ! Les gens affluent en grand nombre et la nouvelle des guérisons miraculeuses se répand à la vitesse de l’éclair. On raconte qu’en 1750, le roi du Portugal, Jean V, fut guéri d’une tumeur à l’œil, grâce à l’intercession de sainte Rita, et offrit une forte somme pour la réparation du monastère, abîmé par un récent tremblement de terre. Son corps demeuré intact jusqu’à nos jours, est visible derrière une châsse de cristal et d’argent, dans la basilique de Cascia.

Rien n’est impossible à Dieu

Sainte Rita est honorée partout en Italie, mais également en France : à Paris, on trouve une chapelle Sainte-Rita très fréquentée dans le quartier de Pigalle, inaugurée en 1956. À Nice aussi, dans la petite église de l’Annonciation transformée en chapelle ardente. Mais on la retrouve aussi en Amérique latine jusqu’en Orient, où elle est invoquée pour la paix et aussi pour les « causes désespérées », alors que tant d’épisodes de la vie de sainte Rita sont la preuve que « rien n’est impossible à Dieu » quand on a la foi. Comme obtenir une rose en plein hiver !

Voici la petite prière récitée au cours de la bénédiction des roses :

“Dieu d’amour, ta grâce a accompagné la route de Sainte-Rita ;
accorde-nous aussi ton soutien pour que nous vivions
la vocation à la sainteté. Prions le Seigneur.
Ô Dieu de tendresse, tu as donné une rose à Rita en signe délicat de ton amour,
que nous devenions aussi des instruments de consolation et de paix.
Prions le Seigneur.
Ô Dieu de toutes les beautés, ces fleurs et la création tout entière nous parlent de toi, dans le monde d’aujourd’hui, aide-nous à être le parfum et la mémoire du Christ.
Prions le Seigneur”.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]