Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Orne : l’incroyable sang-froid d’un enfant de 5 ans

FRANCE POLICE
By JPC-PROD | Shutterstock
Partager

Dimanche 13 mail, à Glos-la-Ferrière (Orne), un garçon de 5 ans a sauvé la vie de son père après l'avoir découvert inconscient sur son lit. Un sang-froid et une présence d'esprit stupéfiant.

Dimanche dernier, dans la soirée, la gendarmerie d’Alençon reçoit un appel pour le moins étonnant. Quentin, un garçon de 5 ans, vient de découvrir son père inanimé sur son lit « en train de faire de la mousse par la bouche ». Le garçonnet compose donc le 17 depuis un téléphone afin d’alerter les gendarmes. Romuald Arrivé, le gendarme opérateur, est très surpris d’entendre un enfant si jeune de l’autre côté de la ligne. Même s’il semble inquiet, celui-ci ne panique pas et un dialogue téléphonique s’instaure, qui durera 40 minutes.

Le gendarme essaie à la fois de tranquilliser le garçonnet et d’obtenir les informations nécessaires au déploiement des secours. Quentin parvient à articuler son prénom ainsi que celui de son père, mais il ne connaît ni son patronyme, ni son adresse, même s’il est capable d’indiquer à son interlocuteur la couleur des volets de la maison ou la place de la voiture paternelle.

« Il a vraiment sauvé son père »

Ouest-France rapporte les propos du major Alain Leterrier, en poste à ce moment-là : « Le gamin était d’une maturité impressionnante ». Au bout de 30 minutes de conversation, la ligne coupe. Le petit garçon a alors la présence d’esprit de composer à nouveau le 17 pour reprendre la conversation. « Il était vraiment bluffant », déclare, impressionné, le sous-officier. Finalement, c’est après avoir contacté Orange que les gendarmes arrivent à localiser la maison et qu’ils peuvent enfin porter secours au père de famille de 44 ans. Celui-ci avait été victime d’un malaise diabétique. Il est maintenant sain et sauf. Stéphane Hébert, maire-adjoint de Glos-la-Ferrière, ne cache pas son admiration : « Le petit a été magnifique, il a vraiment sauvé son père ».

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]