Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Vendredi 26 février |
Saint Nestor de Pamphylie
home iconSpiritualité
line break icon

Catherine de saint Augustin, une Normande partie planter la croix du Christ au Canada

SAINT CATHERINE AUGUSTIN

Patrick OTER I CC0

Jacques Gauthier - Publié le 07/05/18

Jacques Gauthier dresse le portrait de Catherine de Saint-Augustin, l'une des fondatrices de l'Église canadienne, pourtant natif de Normandie.

On ne réalise pas jusqu’à quel point l’Église canadienne est née de mystiques et de martyrs qui ont quitté la vieille France pour planter la croix du Christ en cette terre du Nouveau Monde. Ils ont tout donné à ce pays, travaillant à son plein épanouissement, l’ensemençant de leur amour du prochain, l’enracinant dans la foi au Christ. Quelques-uns sont officiellement saintes et saints, bienheureuses et bienheureux, dont Catherine de Saint-Augustin, l’une des fondatrices de l’Église canadienne avec Mgr de Laval, Marie de l’Incarnation, Marguerite Bourgeoys et Jeanne Mance.

Faire la volonté de Dieu

Catherine de Longpré, fille d’un père avocat et de Françoise Jourdan de Launay, est née et baptisée le 3 mai 1632 à St-Sauveur-le-Vicomte, en basse Normandie. En cette même année, les Jésuites retournent en Nouvelle-France et obtiennent le monopole des missions canadiennes.


SAINT LOUIS MARIE DE MONTFORT STATUE

Lire aussi :
28 avril : Saint Louis-Marie Grignion de Montfort

Catherine est élevée par ses grands-parents maternels qui veulent ainsi aider leur fille Françoise, mère de plusieurs enfants. Les grands-parents tiennent chez eux une sorte d’hôpital qui ressemble un peu à un Hôtel-Dieu, car Dieu est reconnu présent dans ses malades. Catherine est ainsi mise en contact avec des miséreux. Elle apprend le dévouement aux autres. Elle avoue dans son Journal que dès l’âge de trois ans et demi elle avait au cœur un désir brûlant de faire la volonté de Dieu. Ce souci d’accomplir la volonté de Dieu sera le pivot de sa spiritualité. Elle y voit la condition essentielle de l’union à Dieu.

Attirée par la vie religieuse, elle rencontre le grand prédicateur des Cœurs de Jésus et de Marie, Jean Eudes, qui parcourt les paroisses de Normandie avec Marie des Vallées. Encouragée par ce futur saint, elle entre comme postulante chez les Hospitalières de Bayeux à douze ans et demi. Elle prend l’habit religieux le 24 octobre 1646, sous le nom de Marie-Catherine de Saint-Augustin.

Lire la suite sur le blog de Jacques Gauthier.

Tags:
canada
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
La rédaction d'Aleteia
Le pape François accepte la renonciation du cardinal Sarah
2
ANMOL RODRIGUEZ
Ewa Rejman
Défigurée à l’acide, mannequin, Anmol livre une fabuleuse l...
3
Les moines bénédictins
Père Christian Venard
Une nouvelle abbaye bénédictine en France !
4
NEWBORN,
Mathilde de Robien
Dix prénoms originaux dérivés de Joseph
5
ANGELS
Marzena Devoud
Comment les anges communiquent-ils entre eux ?
6
Domitille Farret d'Astiès
Témoignages : heureux comme un scout !
7
Jeanne Larghero
La liberté de ne pas croire, un droit de l’homme ou un non-sens ?
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement