Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Vendredi 25 juin |
Saint Prosper d'Aquitaine
home iconBelles Histoires
line break icon

Samuel et Florent, frères pour la vie

Hélène Bénard

Florent et Samuel Bénard.

Domitille Farret d'Astiès - Publié le 26/04/18

Samuel a 36 ans, Florent en a 33. Et ils sont frères. Le 9 avril, lors de la soirée organisée par la Conférence des Évêques de France aux Bernardins, ils ont touché les cœurs autour d’eux en livrant un témoignage fort sur le lien qui les unissait. Portrait.

Dans la fratrie, ils sont trois. Samuel, Florent et Hélène. Samuel est autiste. Il fait partie de la communauté de L’Arche, à Paris. Il est également bibliothécaire et cet emploi en milieu ordinaire est essentiel pour lui. « Avoir un travail, c’est un élément de fierté, pour moi. Tu ne gagnes pas beaucoup mais tu es au service des autres », explique-t-il. Ce qu’il aime, dans la vie ? « Faire la fête, le foot, m’amuser avec mes amis et la musique ». Ce grand gaillard est un inconditionnel de Johnny. Il possède l’intégralité de ses disques car « quand on aime, on ne compte pas », déclare cet enthousiaste. Contagieuse passion, qu’il partage maintenant avec son frère. Il s’explique : « Ça m’apaise ». Et de citer ses chansons favorites : Tenessee, Que je t’aime, L’Envie, Quoi ma gueule…  « Quand on se moque de moi, ça m’évoque ça. Pour moi, Johnny est une personne proche des gens. C’est un homme courageux, comme moi ». Apôtre de la dernière heure, Samuel a même pris son samedi pour se rendre aux obsèques de la vedette. Avec Florent, bien sûr.

Bénard
Florent et Samuel Bénard.

Florent, lui, dégage beaucoup de douceur. Il a travaillé plusieurs années comme animateur en maternelle. Selon lui, « les enfants ont une capacité à rendre chaque jour unique ». À présent, il a rejoint l’équipe de l’Office Chrétien des Personnes Handicapées (OCH) au sein duquel il est engagé depuis trois ans.

« Les amis de Flo, c’est aussi mes amis »

Les deux frères sont très proches depuis l’enfance. Ils ont partagé la passion du football, des images Panini, d’Olive et Tom, de la radio… Aujourd’hui, Florent fait partie d’un groupe de partage pour frères et sœurs de personnes handicapées.  Il a fallu du temps pour qu’il présente son frère à ses amis. Il explique : « J’avais mes copains à moi qui ne le connaissaient pas. Ce n’est pas facile de parler aux amis de ce qu’on vit en famille. C’est très intime et très tabou. Quand on peut le partager, ça soulage et c’est un vent d’air frais ». Samuel affirme : « Pour moi, c’est une grande victoire que les amis de Florent soient mes amis. C’est très important qu’ils m’aient accepté comme je suis ». Et ajoute : « Plus je vois du monde, plus je suis heureux ».




Lire aussi :
« La radicalité de la souffrance des personnes handicapées nous aide à comprendre le mystère chrétien »

Les deux frères racontent leur histoire. Leur maman est sourde à 80 % et Samuel explique qu’elle « a une vitalité incroyable » et qu’il se reconnaît très bien en elle. L’entourage du garçon, notamment son parrain et sa marraine, s’est investi et a contribué à ce qu’il puisse prendre sa place, en véritables « anges gardiens ». Florent explique que « grandir avec un frère handicapé ouvre à la différence et permet d’avoir une attention à l’autre plus prononcée ». Une relation qui trouve sa force dans la vulnérabilité, peut-être.


GUILLAUME RIVARD

Lire aussi :
Élisabeth Rivard : « Notre fils autiste nous a donné un goût accru de la vie »

Ce qui n’empêche pas les deux frères de se taquiner en véritables frangins. « J’aime bien quand tu me titilles », lance Samuel à Florent. Avant d’ajouter en souriant : « Je l’embête parce que je l’adore ». Florent interpelle son frère : « Quel est ton rêve, aujourd’hui, mon Sam ? ». Et celui-ci de répondre : « Être comme je suis ».

Tags:
handicaptémoignage
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
COUPLE, LOVE, SMILE
Edifa
Ces petits gestes d’amour sont plus importants que des « Je t’aim...
2
WEB2-GRANDS PARENTS-shutterstock_1751088335.jpg
I.Media
Une indulgence plénière accordée le 25 juillet prochain
3
AMERICA'S GOT TALENT
Cerith Gardiner
Télévision : Nightbirde illumine America’s Got Talent
4
Wedding engagement ring - Woman
Edifa
Doutes sur son mariage : Dieu voulait-Il pour moi ce conjoint&nbs...
5
avgustin irena maucec
La rédaction d'Aleteia
Augustin et Irène, 25 ans de fidélité malgré le handicap
6
Mathilde de Robien
Pascal Ide : « Les couples saints ? Ce sont d’abord des couples a...
7
KOMUNIA ŚWIĘTA
Edifa
Faut-il communier à chaque messe ?
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement