Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Aidez-nous à garder la lumière allumée.
ENGAGEZ-VOUS
Aleteia

Une journée de prière pour Asia Bibi

ASIA BIBI
MARTIN BUREAU / AFP
Partager

Au Pakistan, personne n′est à l′abri d′une accusation de blasphème, surtout les chrétiens qui sont des cibles constantes et privilégiées. Condamnée à mort pour ce motif, Asia Bibi, 47 ans, attend le verdict de la Cour suprême du Pakistan qui devrait bientôt se prononcer. Avant la sentence incertaine, Asia Bibi demande à ses frères dans la foi de la soutenir par la prière et le jeûne le 27 avril 2018.

« Frères et sœurs, priez et jeûnez avec moi », implore la Pakistanaise Asia Bibi, y voyant une arme puissante et salvatrice. Depuis maintenant neuf ans, la chrétienne attend, dans les geôles de son pays, la décision de la justice qui lui donnera la mort ou lui rendra la liberté. On l’accuse d’avoir blasphémé contre Mahomet. Cette accusation, qu′elle nie farouchement depuis le début, constitue l’une des dérives inquiétantes de la loi anti-blasphème qui sème la terreur dans tout le pays.

Au-delà de son propre cas, se jouent selon sa famille « la liberté et la paix » des quatre millions de chrétiens du Pakistan fondus dans une masse totale de 191 millions d′habitants, à 96% musulmans. C′est parce qu′elle se sait innocente qu′Asia Bibi continue de croire en sa libération. Malgré son long chemin de croix qui semble interminable, Asia Bibi, la foi chevillée à l’âme, ne cesse de louer Dieu dans une confiance inébranlable.

Et tous ceux qui se montrent préoccupés par le sort de la jeune femme sont ainsi invités à vivre cette communion spirituelle avec elle le 27 avril. Son mari espère que de nombreuses personnes se joindront au mouvement pour demander à Dieu d’éclairer l’esprit du juge qui examinera le cas d′Asia Bibi. « Nous comptons sur le soutien de nombreuses communautés de baptisés dans une prière vraiment universelle », affirme pour sa part Joseph Nadeem, un ami de la famille.

« Une prière vraiment universelle »

Selon les évêques du pays, qui avaient invité le mois dernier le Souverain pontife à se rendre chez eux, « de nombreux autres cas de personnes innocentes » existent au Pakistan, similaires à l′affaire Asia Bibi. Elles sont en prison depuis longtemps et attendent également la justice. Il est certain que chacun d′eux va retenir sa respiration lors du jugement d′Asia Bibi.

Esham Masih Asia Bibi
Antoine Mekary
Esham Masih, la fille d'Asia Bibi lors d'un événement organisé par l'Aide à l'Église en détresse, à Rome en mars dernier.

Quant au pape François, il s′est montré particulièrement proche de cette femme qu′il n′hésite pas à qualifier de « martyre ». Recevant sa famille en février dernier, le pontife avait confié prier régulièrement pour elle.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]

Des millions de lecteurs à travers le monde - dont plusieurs milliers de chrétiens du Moyen-Orient - comptent sur Aleteia pour s'informer, trouver de l'inspiration et des encouragements. Soutenez cette édition par vos dons.