Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Aleteia

Prix de la Vaillance : des enfants reçoivent un prix de solidarité

CONCOURS PRIX DE LA VAILLANCE
Partager
Commenter

Le Prix de la Vaillance, destiné aux 6-15 ans, a deux ans. Il a pour objectif de récompenser des enfants qui ont mené des actions courageuses en faveur des autres. Ce mardi 24 avril, deux groupes d'enfants ont reçu leurs prix à Marseille, en compagnie du navigateur Thomas Coville.

Vaillance, courage, bienveillance… Des vertus qui ne sont pas réservées aux adultes. Bien au contraire. Aline Awad, membre du conseil d’administration du fonds de dotation Cœurs Vaillants-Âmes Vaillantes, explique à Aleteia que les enfants sont capables « d’activer des réseaux et de faire bouger les choses ». Elle évoque « l’étincelle de vie qui est dans leur cœur ».  L’édition 2018 a été placée sous le parrainage de Jacqueline Tabarly et de Thomas Coville. Aline Awad parle d’un « moment de rencontre privilégié » entre le marin et les jeunes. Dans une vidéo publiée sur le site du mouvement, celui-ci se déclare ému par leur « détermination » et leurs « cris d’espoir » .

Un travail d’équipe, de cœur et de raison

Le fonds de dotation Cœurs Vaillants-Âmes Vaillantes est l’héritier du mouvement de jeunesse catholique du même nom créé dans les années 1930. Son but ? Reconnaître des initiatives d’enfants audacieuses et tournées vers les autres, et les honorer. Trois prix ont été décernés. L’un récompense un projet de maraude auprès de personnes sans-abri. Un autre, une exposition qui dénonce les inégalités dans le monde. Le troisième est remis à des enfants qui ont monté des actions afin d’offrir une voiture adaptée à un adolescent handicapé. Tous, ils n’ont pas hésité à « mettre des adultes dans le coup ». Des enfants qui peuvent inspirer les grandes personnes.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]