Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Aidez-nous à garder la lumière allumée.
ENGAGEZ-VOUS
Aleteia

La singulière « messe des curieux » de Bois-d’Arcy

Philippe PINCHAUX
Partager

"La messe des curieux", c'est le nom d'une célébration proposée le premier samedi de chaque mois en l’église Saint-Gilles de Bois-d’Arcy (Yvelines).

Entrez dans l’église de Saint-Gilles de Bois-d’Arcy (Yvelines) le premier samedi du mois à 17h45. Vous trouverez un édifice plongé dans la pénombre. C’est « la messe des curieux » qui se prépare. Seul un léger rayon de lumière éclaire le haut de l’autel et une musique invite au recueillement. L’assemblée est composée d’habitués mais aussi de « curieux » invités à la faveur de flyers distribués dans toute la ville.

Le père François de Foucauld, curé de la paroisse de Bois-d’Arcy, souligne auprès d’Aleteia qu’il s’agit de faire « redécouvrir le sens de la messe et ses symboles en prenant son temps ». Le premier temps est celui de la déconnexion, du recueillement. Le second est celui du « Credo baptismal » que nous avons plus particulièrement l’habitude d’entendre au moment des baptêmes. Une fois récitée par l’assemblée la procession se met en route.

Dans ce déroulé, le père François a souhaité remettre en place le rite du lucernaire qui consiste à mettre une bougie au pied de l’icône. Une manière de signifier que c’est bien le Christ qui est présent et non le curé de la paroisse. La messe se poursuit avec le Kyrie. L’église retrouve toute ses lumières le temps des lectures, de l’Évangile, de l’homélie et d’un temps de respiration à la suite de celle-ci. L’église se retrouve alors de nouveau dans une ambiance de recueillement. Le curé de la paroisse insiste pour redonner du sens au moment de « la paix du Christ ». Inspiré par le rite maronite les enfants de choeurs descendent les rangs pour la transmettre après l’avoir reçu du prêtre.

Chaque messe est l’occasion pour le père François de déployer un symbole pour redécouvrir les signes liturgiques. Celle du 5 mai prochain sera l’occasion d’insister sur la parole de Dieu afin de redécouvrir son importance. Une invitation qui s’adresse à ceux qui viennent à la messe le dimanche pour prendre le temps de mieux redécouvrir et aux autres pour leur dire « venez et voyez », nous explique le curé. Pour cela ils ont fait le pari avec son équipe de réaliser des grandes affiches à accrocher dans les boulangeries accompagnées de flyers distribués dans l’ensemble des boites aux lettres de la ville. Une invitation qui a reçu pour le moment « plutôt bon accueil ».

Tags:
liturgie
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]

Des millions de lecteurs à travers le monde - dont plusieurs milliers de chrétiens du Moyen-Orient - comptent sur Aleteia pour s'informer, trouver de l'inspiration et des encouragements. Soutenez cette édition par vos dons.