Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Vendredi 22 janvier |
Saint Vincent
home iconSpiritualité
line break icon

La singulière "messe des curieux" de Bois-d’Arcy

Philippe PINCHAUX

Vianney de Villaret - Publié le 21/04/18

"La messe des curieux", c'est le nom d'une célébration proposée le premier samedi de chaque mois en l’église Saint-Gilles de Bois-d’Arcy (Yvelines).

Entrez dans l’église de Saint-Gilles de Bois-d’Arcy (Yvelines) le premier samedi du mois à 17h45. Vous trouverez un édifice plongé dans la pénombre. C’est « la messe des curieux » qui se prépare. Seul un léger rayon de lumière éclaire le haut de l’autel et une musique invite au recueillement. L’assemblée est composée d’habitués mais aussi de « curieux » invités à la faveur de flyers distribués dans toute la ville.

Le père François de Foucauld, curé de la paroisse de Bois-d’Arcy, souligne auprès d’Aleteia qu’il s’agit de faire « redécouvrir le sens de la messe et ses symboles en prenant son temps ». Le premier temps est celui de la déconnexion, du recueillement. Le second est celui du « Credo baptismal » que nous avons plus particulièrement l’habitude d’entendre au moment des baptêmes. Une fois récitée par l’assemblée la procession se met en route.




Lire aussi :
Lille : l’improbable succès de la messe à la bougie

Dans ce déroulé, le père François a souhaité remettre en place le rite du lucernaire qui consiste à mettre une bougie au pied de l’icône. Une manière de signifier que c’est bien le Christ qui est présent et non le curé de la paroisse. La messe se poursuit avec le Kyrie. L’église retrouve toute ses lumières le temps des lectures, de l’Évangile, de l’homélie et d’un temps de respiration à la suite de celle-ci. L’église se retrouve alors de nouveau dans une ambiance de recueillement. Le curé de la paroisse insiste pour redonner du sens au moment de « la paix du Christ ». Inspiré par le rite maronite les enfants de choeurs descendent les rangs pour la transmettre après l’avoir reçu du prêtre.

Chaque messe est l’occasion pour le père François de déployer un symbole pour redécouvrir les signes liturgiques. Celle du 5 mai prochain sera l’occasion d’insister sur la parole de Dieu afin de redécouvrir son importance. Une invitation qui s’adresse à ceux qui viennent à la messe le dimanche pour prendre le temps de mieux redécouvrir et aux autres pour leur dire « venez et voyez », nous explique le curé. Pour cela ils ont fait le pari avec son équipe de réaliser des grandes affiches à accrocher dans les boulangeries accompagnées de flyers distribués dans l’ensemble des boites aux lettres de la ville. Une invitation qui a reçu pour le moment « plutôt bon accueil ».




Lire aussi :
Une messe qui prend son temps

Tags:
liturgie
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
young woman park
Edifa
La méthode de saint Ignace pour discerner les signes de Dieu
2
PAPIEŻ FRANCISZEK
Gelsomino Del Guercio
Le jour où le pape François a surpris tout le monde en demandant ...
3
WEB2-Farah Shaheen-ACN
Agnès Pinard Legry
Pakistan : Farah, chrétienne de 12 ans, enlevée, violée et réduit...
4
Domitille Farret d'Astiès
Le dernier compagnon de Padre Pio est décédé
5
Agnès Pinard Legry
Bioéthique : le texte qui arrive au Sénat a bien changé
6
Cerith Gardiner
Écoutez cette famille irlandaise et vous aurez forcément envie de...
7
web2-mgr-chauvet-afp-000_1hh3qc.jpg
Caroline Becker
Mgr Chauvet : "Face au drame de Notre-Dame, le Seigneur m'apprend...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement