Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Un scoutisme en pleine expansion dans le Maine-et-Loire

SGDF Groupe 3ème Marine
Descente en canoë à la pentecôte 2017 pour l'ensemble des mouvements.
Partager

Cette semaine, Aleteia part à la découverte de l'Anjou. Une région où le scoutisme ne cesse de progresser et où la fraternité inter-mouvements y est bien présente.

Cliquez ici pour ouvrir le diaporama

Dans le Maine-et-Loire, il existe quatre branches du scoutisme. Les scouts et guides de France (SGDF), les scouts et guides d’Europe (AGSE), les Éclaireurs neutres de France (ENF) et les Scouts unitaires de France (SUF). Philippe Rogliano, chef de district des scouts d’Europe pour le département, explique que c’est une richesse car cela permet de découvrir différentes « versions éducatives ».

Chacun avec ses spécificités, ils ont organisé, à la Pentecôte 2017, une journée inter-mouvements. « Après un temps de marche, les jeunes ont participé à une activité nautique. Entouré de 75 canoës, l’évêque naviguait sur une plate au milieu des scouts », explique ce responsable angevin. Embarqué sur le même bateau par deux, chaque scout faisait la connaissance d’un scout d’un autre mouvement au cours de la navigation. Une initiative qui a suscité de nombreux commentaires positifs et qui a permis de « découvrir que nos différences ne sont pas des points faibles », souligne Philippe Rogliano.

Un climat de fraternité qui se reflète dans les chiffres. Dans l’Ouest, les effectifs ne cessent de grimper. Vincent Auvigne, responsable du pôle développement « Anjou-Maine » pour les Scouts et Guides de France évoque des chiffres à faire pâlir d’envie de nombreux mouvements de jeunes : « Nous étions 1.000 adhérents en 2004 et nous sommes désormais 2.031 », se félicite-t-il. Pour ce dernier il s’agit d’une réponse à une demande de la société de « simplicité et de vie en groupe avec les principes du scoutisme au cœur des activités ».

Pour les Scouts unitaires de France, Frédéric Senamaud, délégué régional centre ouest explique que « les groupes sont pleins » avec plus de 370 jeunes. Les trois groupes SUF vivent une expansion croissante avec quelques refus d’inscription pour mieux accueillir. Du côté des scouts d’Europe, on parle pour le Maine-et-Loire d’une croissance de 10 à 15% sur les deux à trois dernières années avec aujourd’hui près de 950 scouts et guides. Un véritable dynamisme qui se traduit par une richesse de propositions, toute l’année, par l’ensemble des mouvements avant d’atteindre le moment tant attendu : le camp d’été.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]