Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Comment remercier un saint d’un vœu qui s’est exaucé ?

EX VOTO
Partager

Quand un saint est invoqué et que nos prières sont exaucées, il est important de le remercier. Voici trois façons de le faire…

Prier saint Antoine de Padoue lorsqu’on a perdu un objet, saint Joseph quand on cherche du travail ou sainte Rita en cas de très grosses difficultés, quoi de plus normal dans la vie des catholiques. Tous comptent sur l’intercession des saints pour dénouer telle ou telle situation. Mais ces derniers sont-ils ensuite remerciés autant qu’il le faudrait ? Voici trois moyens de le faire — du plus simple au plus important — pour trouver la paix définitivement :

La prière

La prière est le premier des remerciements. Elle n’a pas besoin d’être compliquée mais elle aura au moins le mérite de conclure gracieusement l’échange eu avec tel saint ou telle sainte pendant ce moment critique pour dénouer telle ou telle situation ou trouver une solution à un problème rencontré. Remercier par la prière est très positif car c’est remercier le saint ou la sainte pour tout ce qu’il fait chaque jour pour ceux qui l’invoquent et donc de s’en nourrir. Cela met dans de bonnes dispositions pour réussir les journées suivantes.

Allumer un cierge

copyright the deacon's bench blog

Allumer un cierge dans l’église pour remercier est un geste très respectueux. Pas besoin qu’il y ait une statue ou une chapelle du saint invoqué. Se recueillir devant la flamme suffit pour prier et méditer sur sa vie et la nôtre. C’est un geste de prière très concret. Le cierge a un rapport à la prière. Et sa flamme est comme hypnotique, elle permet la concentration, aide l’orant à se recentrer. La grâce reçue par la prière devient « chaleur intérieure » et flamme d’espérance pour les jours à venir.

L’ex-voto

L’ex-voto — qui vient du latin « suite à un vœu » — est le plus grand remerciement que l’on puisse faire à un saint. Il s’agit généralement d’un objet concret comme une statuette, une plaque, un crucifix, un tableau mais aussi selon les sujets des prières, un t-shirt, un volant d’automobile ou une médaille… déposé ou accroché au mur dans l’église du saint ou de la sainte invoquée en remerciement d’un vœu exaucé, d’une grâce obtenue par son intercession. Une sorte de remerciement matériel pour conclure le « pacte personnel » passé avec le saint.  Les mots « merci », « action de grâce » et « reconnaissance » reviennent le plus souvent sur les inscriptions des exvoto. À l’ère du texto et du mail, poser un ex-voto est une démarche marquante et sa pratique, tombée en désuétude il y a une vingtaine d’année, est de nouveau en hausse. Il devient témoignage de toutes les grâces reçues et soutien pour les autres.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]