Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

MET Gala 2018 : Quand les grands créateurs de mode s’inspirent de la foi

"Heavenly Bodies: Fashion and the Catholic Imagination" MET 2018.
Partager

La 70eme édition du gala du Metropolitan Museum of Art (MET) de New York se déroule ce lundi 7 mai au soir. Ce diner caritatif, dont toute la planète mode parle, inaugure l'exposition annuelle du Costume Institute dédiée cette année à l'influence de l'art sacré sur la mode. Une source d'inspiration et de créativité très riche… et la preuve que la beauté peut être un point de rencontre sublime entre croyants et non-croyants.

Cliquez ici pour ouvrir le diaporama

Cliquez ici pour ouvrir le diaporama

Les trésors de l’exposition « Corps Célestes : la mode et l’imagerie catholique », à visiter à partir de 10 mai et dont l’inauguration a lieu ce 7 mai au soir, dévoileront près de 150 pièces uniques. L’exposition retrace l’histoire de la mode au fil de la chrétienté et présente des pièces exclusives signées Balenciaga, Dolce & Gabbana ou encore Valentino : la plupart n’a jamais été montrée au public. Comme ces magnifiques robes des années 1920 ornées du motif Deisis qui représente la Vierge et saint Jean-Baptiste priant pour le Salut des chrétiens. Ou encore ces manteaux brodés de fil d’or : des sublimes créations version haute couture de Coco Chanel et de Lanvin. Robes précieuses d’inspiration byzantine Dolce & Gabbana, le jardin d’Eden chez Valentino, manteau de cardinal réinterprété en version soir chez Balenciaga… Les images, histoires et symboles de l’art sacré inspirent les créateurs de mode qui n’hésitent pas à puiser dans les Testaments pour penser leurs collections.

Figurent également des tiares papales, des chasubles et des étoles. Ces précieux chefs-d’œuvre proviennent directement du musée du Vatican. Oser associer la mode avec la religion, la vanité de la parure à celle des valeurs de la foi, pourrait sembler inapproprié : « À tort, répond Andrew Bolton, le directeur du Costume Institute du MET – il s’agit de montrer le dialogue entre la mode et l’art médiéval sacré pour comprendre le lien entre les pratiques religieuses et les traditions vestimentaires catholiques. »

Quand les plus grands artistes s’inspirent de la foi

Peu d’amoureux de la mode savent à quel point les grands couturiers s’inspirent non seulement de l’art sacré, mais aussi des habits de moines ou des vêtements liturgiques. Les manteaux rouges de Christobal Balenciaga en sont le plus célèbre exemple. C’est d’ailleurs un fait méconnu : les grandes maisons de couture préparent depuis toujours des collections de vêtements liturgiques commandés par un client pas comme les autres – le Saint-Siège.

L’exposition-évènement de l’année est préparée avec le plus grand soin depuis plusieurs mois. Chaque détail a été discuté entre le musée de New-York et le Vatican. À ce titre, Anna Wintour, rédactrice en chef emblématique du Vogue américain, et Donatella Versace, célèbre créatrice italienne, ont été reçues en février dernier au Vatican.

Cliquer ci-dessous pour regarder les plus belles pièces de l’exposition :

Heavenly Bodies. Fashion and the catholic imagination Metropolitan Museum of Art of New York  : du 10 mai au 31 octobre.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]