Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Jeudi 21 octobre |
Sainte Céline
Aleteia logo
home iconActualités
line break icon

Dépendance : la journée de solidarité en chiffres

HOSPICJUM

Shutterstock

Domitille Farret d'Astiès - Publié le 18/04/18 - Mis à jour le 18/04/18

Emmanuel Macron a évoqué la création d'une deuxième journée de solidarité comme "une piste intéressante" pour faire face au défi budgétaire posé par l'allongement de la durée de la vie. En jeu, le financement par le mécanisme de la solidarité du coût de la dépendance des aînés.

La journée de solidarité, travaillée mais non payée aux salariés, a été créée en 2004, à la suite de la canicule qui avait causé 15 000 décès en août 2003. Initialement fixée au lundi de Pentecôte, elle avait pour objectif de financer une meilleure prise en charge des personnes âgées et handicapées. Elle devait servir à « créer des milliers de places supplémentaires en établissement, à moderniser l’aide à domicile ou à pérenniser le financement de l’allocation personnalisée d’autonomie (APA) », mais également à embaucher du personnel dans les maisons de retraite.

31 milliards d’euros récoltés

Cette journée s’applique aux salariées ; les professions libérales n’y sont quant à elles pas assujetties. Depuis sa création, cette journée a permis de récolter environ 31 milliards d’euros. À partir de 2008, le choix du jour est laissé à la libre appréciation des employeurs. Certains d’entre eux suppriment un jour de congé ou de RTT, d’autres offrent cette journée à leurs salariés. Tous doivent de toute façon s’acquitter d’une contribution (0,3 % de la masse salariale) reversée à la CNSA (Caisse nationale de Solidarité pour l’Autonomie). Les revenus du capital sont également concernés par cette contribution et, depuis avril 2013, le dispositif s’est étendu aux retraités imposables.


HANDICAP SMILE

Lire aussi :
Lorsque la vulnérabilité devient une force

2,3 millions de Français pourraient être dépendants en 2060

En 2017, cette journée a rapporté 2,37 milliards d’euros. 1,42 milliard a été octroyé aux personnes âgées et 946 millions aux personnes handicapées, selon la CNSA. Dimanche 15 avril, lors d’une interview sur BFMTV, Emmanuel Macron a parlé de l’hypothétique création d’une deuxième journée de ce type. En effet, selon une étude de la DREES (Direction de la Recherche, des Études, de l’Évaluation et des Statistiques), 2,3 millions de Français pourraient être dépendants en 2060. L’idée provoque des remous. Tandis que certains dénoncent un impôt caché, d’autres estiment que l’intention est bonne mais que l’effort fourni ne parviendra pas à répondre aux besoins réels.

Tags:
solidarite
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Frankie & Royce wedding
Lauriane Vofo Kana
77 ans après, elle renouvelle ses vœux de mariage… avec une robe ...
2
WEB2-Bishop_Michael.jpg
Agnès Pinard Legry
Admirateur de Benoît XVI, un évêque anglican devient catholique
3
Hugues Lefèvre
À Rome, Jean Castex célèbre les relations entre la France et l’Ég...
4
Camille Dalmas
Jean Castex reçu par le pape François
5
Bérengère Dommaigné
Sœur André, la reine des youtubeuses
6
Père Jacques de Longeaux
La réponse de Jésus à la tentation du pouvoir
7
WEB2-MAGDELEINE-HUTIN-ciric_201343.jpg
Raphaëlle Coquebert
Magdeleine Hutin, la digne héritière de Charles de Foucauld
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement