Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Jeudi 29 juillet |
Sainte Marthe
home iconSpiritualité
line break icon

Non, les reliques de sainte Bernadette ne sont pas à Lourdes

BERNADETTE RELICS

CPP I CIRIC

11 février 2008 : À l'occasion du 150e anniversaire de la 1ère apparition à sainte Bernadette, une relique portée dans la basilique Saint-Pierre de Rome.

La rédaction d'Aleteia - Publié le 16/04/18

À l’occasion de l’anniversaire de la mort de sainte Bernadette, le 16 avril 1879, la rédaction d’Aleteia s’est intéressée à ses reliques. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, elles ne se trouvent pas à Lourdes…

Lourdes, son sanctuaire, sa grotte… mais pas ses reliques. La dépouille de Bernadette Soubirous ne se trouve pas dans les Pyrénées mais à Nevers, ville où la sainte est décédée. Pourtant, c’est bien à Massabielle, près de Lourdes, que la jeune Bernadette Soubirous a reçu les dix-huit messages de la Vierge Immaculée (du 11 février au 16 juillet 1858).




Lire aussi :
Bernadette Soubirous, la messagère parfaite

Âgée de 14 ans, Bernadette, de son vrai nom Marie-Bernarde Soubirous, ne sait ni lire ni écrire et ne parle et ne comprend que le patois. Marie est allée chercher la plus pauvre et la plus simple des messagères. De cette pauvreté et simplicité, Bernadette ne s’est jamais départie : avant et durant les apparitions, mais aussi en faisant vœu de pauvreté à son entrée au couvent des Sœurs… de Nevers.

C’est en 1680 que le prêtre Jean-Baptiste Delaveyne, bouleversé par la misère des paysans nivernais, décide d’envoyer des religieuses pour s’en occuper. « N’ayez point d’autres intérêts que ceux des malheureux », leur recommande-t-il. Les sœurs de la charité de Nevers sont nées. Ces dernières s’installent ensuite à Lourdes. Après les apparitions, Bernadette travaille avec elles. Sa joie est de s’occuper des malades et des petits. Elle se rend à Nevers afin d’entrer dans la congrégation, là où se trouve le noviciat. Elle y passe ses treize dernières années jusqu’à sa mort, le 16 avril 1879. Son corps intact repose dans une châsse dans la chapelle des sœurs.


RELICS SAINT THERESE

Lire aussi :
Pourquoi la vénération des reliques connaît un renouveau dans l’Église

Pour le père René Laurentin, spécialiste des apparitions mariales, « les pèlerins qui défilent à Nevers devant la châsse où demeure ce corps en attente de la résurrection perçoivent là un témoignage de cette destinée : la lumière y a jailli de la nuit, et le bonheur, du malheur, comme la Gloire de la Croix du Christ ».

Cliquez sur le diaporama pour découvrir les reliques attribuées à Jésus :

Tags:
apparitionsBernadette Soubirous
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Christophe Dickès
Traditionis Custodes : « La diversité des rites fait la richesse ...
2
POPE FRANCIS
La rédaction d'Aleteia
Une indulgence plénière accordée ce dimanche 25 juillet
3
MSZA TRYDENCKA
Mgr Dominique Rey
« Nous devons tous recevoir “Traditionis Custodes” dans l’obéissa...
4
ELDERLY MAN
Philip Kosloski
Ce psaume qui souligne avec justesse la beauté de la vieillesse
5
HAPPY
La rédaction d'Aleteia
La prière des grands-parents
6
La rédaction d'Aleteia
Traditionis Custodes : l’appel de jeunes « tradis » au pape...
7
Lauriane Vofo Kana
La délicate mise en œuvre du pass sanitaire dans les lieux de cul...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement