Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Aleteia

« Négocier » dans le couple, un art indispensable !

COUPLE HANDS
Partager

Les projets du couple ressemblent parfois à la cerise sur le gâteau : elle vous tente autant l’un que l’autre. D'abord, vous voulez la partager équitablement. Ensuite, vous reprochez à l'autre d'avoir croqué dedans en ne vous laissant que le noyau. Voici comment apprendre à bien négocier pour renforcer votre couple.

Il y a des couples qui donnent l’impression d’être dans le marathon permanent. Non pas un marathon dans le but d’aller vers un avenir commun mais dans le but de gagner… l’un contre l’autre. C’est là qu’est l’erreur. Une décision prise de façon unilatérale contrarie le conjoint dont l’avis est négligé. Il doit en subir les conséquences. Il est contrarié, même blessé, que sa moitié ne l’ait pas consulté ou écouté. Alors, il se raidit et campe sur ses positions de départ uniquement pour montrer qu’il existe.

« Pourtant les experts en négociation savent que pour convaincre, le respect de l’autre est essentiel. Savoir partager le pouvoir et prendre des décisions vraiment ensemble est tout un art », explique Zyta Rudzka, psychologue, écrivaine et journaliste de l’édition polonaise d’Aleteia. Voici ses conseils comment bien négocier :

N’agissez pas en sniper

Ne surprenez jamais l’autre en forçant une conversation de fond illico. Le retour du travail après une journée de stress et de pression, ou encore un moment de déprime ne sont pas de bons moments pour parler. Ce temps, il faut l’aménager.

Choisissez un terrain neutre

Entamer une négociation pendant les courses ou les préparatifs du déjeuner avec les enfants est une erreur. Pour avoir une vraie conversation, vous ne pouvez risquer de perdre le fil. Vous devez être entièrement à l’écoute de l’autre. Prenez rendez-vous dans un café ou un autre lieu agréable que vous aimez tous les deux.

Faites une bonne impression

En négociation, comme pour un rendez-vous en amoureux, c’est la première impression qui compte. N’attaquez pas directement la pomme de discorde. Créez d’abord une bonne ambiance. Demandez à votre conjoint si le lieu que vous avez choisi lui plaît.

Décryptez pourquoi votre conjoint se bat tant pour vous convaincre

Derrière chaque problème il y a une personne. Si votre conjoint veut absolument vous convaincre qu’il ne faut pas déménager dans un appartement plus grand, c’est peut-être parce qu’il a peur de prendre un crédit plus important ou qu’il n’est pas sûr de sa situation au travail, mais qu’il ne sait pas comment vous le dire. Si des sujets comme l’argent ou les loisirs sont sources de conflits pour beaucoup, c’est qu’ils touchent des choix importants qui doivent être posés à deux.

Rappelez-vous le principe gagnant-gagnant

Essayez de résoudre le problème en vous basant sur le principe des bonus pour les deux parties. En pensant à l’intérêt de l’autre, vous vous rapprochez de l’autre point de vue et donnez toutes ses chances à un accord. Ouvrez-vous à d’autres critères de prise de décision. Dans la discussion, par exemple, sur le crédit pour déménager, essayez de ne pas vous concentrer uniquement sur le critère financier. Il y a probablement d’autres solutions intermédiaires qui sont bonnes pour le couple.

Aidez-le à lire dans vos pensées

Dites lui : « Je sens que c’est très important pour moi que nous comprenions nos points de vue sans vouloir gagner l’un contre l’autre. As-tu une idée pour que je sois satisfaite de la solution ? » Au lieu de montrer que vous dominez la situation, soulignez plutôt la volonté d’un partage équitable du pouvoir. Ne vous comportez pas envers votre conjoint comme un vendeur ambulant qui met un pied dans la porte pour vous vendre une quelconque marchandise.

Montrez lui ce qu’il peut obtenir s’il accepte votre solution

Les bons compromis s’obtiennent souvent sur la promesse de plaisirs et de choses agréables. Ils ne doivent pas être construits sur des pressions, ni sur insistances de l’un ou la docilité de l’autre. Pour résumer, le sentiment de perte ou de défaite de l’un sera toujours le signe d’un mauvais compromis.

Réfléchissez avant de riposter

Laissez vraiment parler votre conjoint. Écoutez-le de façon sincère et honnête. Ne lui coupez pas la parole. Pourquoi pas ne pas faire des notes ? Il s’agit d’une conversation de fond, donc les arguments sont sérieux, vous n’êtes pas en train de bavarder. Et surtout, ne tombez pas dans le piège du ping-pong hargneux des arguments. Réfléchissez avant de riposter.

Ne faites pas de cinéma

Pas de chantages, pas de mensonges, pas de pièges ! N’énumérez pas la liste de ses mauvaises actions du passé. Ne profitez pas du fait que votre conjoint est peut être moins en forme en ce moment. Au lieu de lui dire : « Si tu ne m’écoutes pas, ce n’est pas la peine de compter sur moi pour le déjeuner avec tes parents. » Ne le menacez pas : « Tiens, je crois que j’ai compris aujourd’hui qu’en fait, il est impossible de vivre avec toi. Je n’ai pas l’intention de gâcher ma vie avec quelqu’un comme toi. » Ne faites pas de cinéma en faisant semblant de faire tout de suite vos valises.

Jouez en duo

La différence de points de vue est normale. Prenez-en compte non seulement quand votre conjoint campe sur ses positions et vous force à capituler, mais aussi quand il évite toute conversation et ignore votre besoin de lui parler. Ou encore quand il vous provoque de façon systématique sans voir que vous en souffrez. Si votre conjoint — consciemment ou inconsciemment — est agressif ou violent, vous êtes alors dans une impasse de négociation. Vous avez besoin d’une tierce personne pour retrouver un vrai dialogue. Quand vous négociez, n’oubliez pas avec qui vous le faites. La vie de couple ressemble parfois à une guerre : on peut gagner des batailles et perdre quand-même la guerre. Bien négocier c’est convaincre. Jamais gagner.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]