Aleteia logoAleteia logoAleteia
Dimanche 14 avril |
Saint Maxime
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

Anjoy, la joie en Anjou

ANJOY

Anjoy

Grégoire Deren - publié le 16/04/18

20 heures. Comme chaque mercredi, la chapelle Notre-Dame-de-Pitié se remplit rapidement. Une quinzaine de jeunes en sweats roses s’active sur le parvis de la cathédrale. Ils invitent les étudiants à entrer pour des soirées Anjoy. Au programme : louanges, catéchèse, confessions et adoration.

« Avec le Christ, le cœur ne vieillit jamais ! », avait lancé le pape François en 2013 lors de la messe des Rameaux. C’est bien ce qu’Anjoy s’efforce de faire. Substituez au « e » de « enjoy » le « A » de « Angers », vous avez le nom de ce groupe de prière hebdomadaire. Créé en 2015 par une jeune catéchumène voulant donner à la jeunesse angevine un nouvel élan, Anjoy veut offrir aux étudiants un lieu de prière pour eux.




Lire aussi :
Portraits de onze Angevins engagés

Le groupe se fonde sur quatre piliers, à savoir la joie, la fraternité, la simplicité et la vie de prière. Bénédicte, la responsable, reconnaît volontiers que c’est aussi une « bande de potes », désireux d’évangéliser leurs pairs. Et pour ce faire, rien de mieux que de les rejoindre là où ils sont. C’est ainsi qu’un jeudi soir de début d’année, ils n’ont pas hésité à sortir avec leurs guitares et ont spontanément entamé une louange de rue, rapidement rejoints par plusieurs étudiants.

« Vivre une rencontre »

Pour Bénédicte, 20 ans et étudiante en licence info-com, il y a certes de nombreux étudiants d’Angers (entre 35 000 et 40 000) qui sont catholiques, mais seulement « de culture ». Aussi, elle envisage, par le biais d’Anjoy, de leur donner l’occasion de vivre une rencontre personnelle avec le Christ. Et ensuite, tant pis s’ils ne restent pas dans le groupe, d’aucuns partiront sûrement vers d’autres destinations, mais désormais sur un chemin de foi.

C’est par exemple le cas de Lætitia, une jeune étudiante de 26 ans qui est venue pour la première fois en 2016, encouragée par une amie. À l’époque, elle avait une santé fragile et une foi qui s’essoufflait. Aujourd’hui, au contact de ses amis et avec Anjoy, elle se porte mieux et a entrepris de reprendre le chemin vers Dieu. (Futurs) étudiants angevins, la quinzaine d’engagés qui anime Anjoy vous attend.

Page Facebook officielle d’Anjoy ici.




Lire aussi :
La Rebellerie, quand l’Arche se fait angevine

Tags:
Jeunes
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Pave-Aleteia-Ictus-V2.png
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement