Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Anjoy, la joie en Anjou

ANJOY
Anjoy
Partager

20 heures. Comme chaque mercredi, la chapelle Notre-Dame-de-Pitié se remplit rapidement. Une quinzaine de jeunes en sweats roses s’active sur le parvis de la cathédrale. Ils invitent les étudiants à entrer pour des soirées Anjoy. Au programme : louanges, catéchèse, confessions et adoration.

« Avec le Christ, le cœur ne vieillit jamais ! », avait lancé le pape François en 2013 lors de la messe des Rameaux. C’est bien ce qu’Anjoy s’efforce de faire. Substituez au « e » de « enjoy » le « A » de « Angers », vous avez le nom de ce groupe de prière hebdomadaire. Créé en 2015 par une jeune catéchumène voulant donner à la jeunesse angevine un nouvel élan, Anjoy veut offrir aux étudiants un lieu de prière pour eux.

Le groupe se fonde sur quatre piliers, à savoir la joie, la fraternité, la simplicité et la vie de prière. Bénédicte, la responsable, reconnaît volontiers que c’est aussi une « bande de potes », désireux d’évangéliser leurs pairs. Et pour ce faire, rien de mieux que de les rejoindre là où ils sont. C’est ainsi qu’un jeudi soir de début d’année, ils n’ont pas hésité à sortir avec leurs guitares et ont spontanément entamé une louange de rue, rapidement rejoints par plusieurs étudiants.

« Vivre une rencontre »

Pour Bénédicte, 20 ans et étudiante en licence info-com, il y a certes de nombreux étudiants d’Angers (entre 35 000 et 40 000) qui sont catholiques, mais seulement « de culture ». Aussi, elle envisage, par le biais d’Anjoy, de leur donner l’occasion de vivre une rencontre personnelle avec le Christ. Et ensuite, tant pis s’ils ne restent pas dans le groupe, d’aucuns partiront sûrement vers d’autres destinations, mais désormais sur un chemin de foi.

C’est par exemple le cas de Lætitia, une jeune étudiante de 26 ans qui est venue pour la première fois en 2016, encouragée par une amie. À l’époque, elle avait une santé fragile et une foi qui s’essoufflait. Aujourd’hui, au contact de ses amis et avec Anjoy, elle se porte mieux et a entrepris de reprendre le chemin vers Dieu. (Futurs) étudiants angevins, la quinzaine d’engagés qui anime Anjoy vous attend.

Page Facebook officielle d’Anjoy ici.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]
Les lecteurs comme vous contribuent à la mission de Aleteia

Depuis notre création en 2012, le nombre de lecteurs de Aleteia a augmenté rapidement dans le monde entier. Notre équipe est déterminée à proposer des informations qui enrichissent et inspirent la vie de nos lecteurs avec une dimension catholique. C'est la raison pour laquelle nous voulons que nos articles soient gratuits et librement accessibles à tout le monde, mais pour ce faire, nous avons besoin de votre aide. Un journalisme de qualité a un coût (que la publicité sur Aleteia ne peut couvrir entièrement). C'est pourquoi des lecteurs comme VOUS font une différence majeure en faisant un don d'à peine 3 euros par mois.