Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Aleteia

La prière du marathonien, une prière de saison idéale

RUNNERS ROME
Tiziana FABI I AFP
Partager
Commenter

En cette saison ouverte aux marathons à travers le monde, voici une petite prière à garder dans ses affaires et à réciter dès que se présente l’occasion

La saison des marathons à travers la planète bat son plein. Celui de Boston, aux États-Unis, le plus vieux et le plus suivi du monde, s’élancera ce lundi 16 avril. Il fête cette année son 103e anniversaire. Dimanche dernier, c’était la 42e édition du marathon de Paris, l’une des compétitions du genre qui aligne le plus de participants avec celui de New-York qui a lieu le premier dimanche de novembre. Le 29 mai, les amateurs suivront celui de l’Everest au Népal, le plus haut et le plus difficile.

Lors d’un marathon, le coureur pousse son corps aux limites de sa résistance. Mais il y pousse également son esprit jusqu’à faire entrer les deux en contact, et susciter ce dialogue « intérieur » qui lui permettra de tenir sur la plus longue durée possible. Le marathon, disent tous les coureurs, ressemble à ce que l’on peut ressentir dans la vie : des moments de défaillances, de découragement, de doutes, mais aussi de volonté, de dépassement de soi…  Pour certains, on est proche de la prière ! Et tout cela nous le retrouvons dans la « prière du marathonien » composée par Athletica Vaticana, l’équipe qui représente le Vatican lors des grands évènements sportifs. La prière a été récitée pour la première fois à  la « messe du marathonien », célébrée au marathon de Florence, en Italie, en novembre 2017, et proposée à nouveau, le 7 avril dernier, à Rome, veille du marathon de Rome.

Cette prière a été traduite en 37 langues, y compris l’arabe, le chinois, l’éthiopien, le swahili, ainsi que le latin et le grec. La voici pour tous ceux qui ont en projet de participer à un marathon dans les prochaines semaines ou prochains mois :

« Merci, Seigneur,
Parce que tu me fais courir
Et ne me laisses pas seul au km 35
Du grand marathon de la vie.

Merci, Seigneur,
Pour la beauté de la course tout seul
Dans les bois et parmi les gens, avec le froid et la chaleur,
La pluie et le vent.

Merci, Seigneur,
D’être à mes côtés dans les moments de fatigue
Quand la sueur voile mes yeux,
la fatigue plie mes jambes
et que je voudrais m’arrêter.

Mais j’avance avec toi.
Cette course faite avec humilité et passion
Est une prière de louange pour toi
Que je répète aussi dans les derniers, interminables,
195 mètres du marathon de ma vie.

Et je te remercie, Seigneur,
Pour les années avec lesquelles je partage la joie
De courir épaule contre épaule.

Seigneur, en me faisant le signe de la croix
Je commence à courir, certain que ton sourire
Accompagnera mes foulées ».

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]