Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Parents, si vous êtes découragés, inspirez-vous de l’attitude de la Vierge Marie

LIPPINA
Domaine Public
Partager

Vous êtes parfois découragés, confus, perdus ? Marie aussi a connu le découragement : les circonstances de sa grossesse n'étaient pas vraiment ordinaires. Cependant, quand elle a eu la surprise d’apprendre qu'elle était enceinte, elle a entendu une voix intérieure lui dire que Dieu aimait infiniment l'enfant qu'elle portait.

Dès l’instant de l’Annonciation, Marie pressent que sa grossesse sera très difficile. Malgré tout, la nouvelle qu’elle deviendra mère la réjouit profondément. Alors, parents, si vous êtes découragés de temps en temps, méditez l’attitude de Marie et imitez là. Elle contient en creux des conseils que vous pouvez suivre et qui vous aideront.

Ayez toujours un cœur ouvert

Vous connaissez bien cette scène : vous demandez quelque chose à votre enfant. Lui vous ignore complètement. Vous savez parfaitement qu’il vous a bien entendu : il a même tourné la tête vers vous sans pourtant daigner vous répondre. Un autre exemple ? Votre petit dernier appelle sa mère en criant à travers toute la maison. Pour aider votre épouse, vous proposez de lui apporter ce qu’il veut. Mais votre bambin le refuse catégoriquement car c’est « seulement maman qui peut le faire ». Voilà juste des petits exemples qui montrent à quel point il est parfois frustrant d’être parent. Si être parent procure de grandes joies, certaines situations conduisent parfois à devenir chèvre.

Quelle est l’attitude de Marie ? Elle chasse de son esprit ce qui est négatif et se concentre sur les bons côtés de la situation. Avec la force de l’espérance, elle porte son attention sur les aspects positifs en toute situation avec foi en l’avenir. Quand vous sentez que la frustration vous gagne, souvenez-vous la joie et de l’espoir qui vous a gagné quand vous avez appris que vous alliez être parent. Délectez-vous de ces souvenirs. Et contemplez-les !

Dieu aime infiniment votre enfant

Suis-je un bon père, une bonne mère pour mon enfant ? Suis-je en mesure de lui apporter ce qui est bon pour lui ? Suis-je capable de lui transmettre tout ce qui est essentiel pour qu’il devienne un adulte épanoui ? Ces doutes vous accompagnent probablement tout le temps. Vous êtes conscients de vos défauts. Cela peut être le manque de patience pour beaucoup ou le manque de cohérence dans vos réactions. Vous n’arrivez pas à contrôler vos colères. Votre égoïsme nuit à vos enfants…

Marie, elle aussi, a connu des émotions comparables. Le comportement de son Fils, comme sa disparition lors de la venue au Temple, a dû souvent la dérouter plus d’une fois. Mais elle comprend que Dieu aime son enfant. Que Dieu aime tous les enfants d’un amour parfait. Même si vous vous croyez en échec vis-à-vis de vos enfants, n’oubliez pas qu’Il est le meilleur Père possible pour eux comme pour vous.

Compatissez, Lui fera le reste

Vous ressentez de la tristesse car votre enfant est triste et préoccupé par quelque chose. Vous êtes peinés quand il échoue à son contrôle de maths. Vous souffrez quand il est malade… Comme tous les parents, vous rêvez de prendre toutes ses peines sur vous. Vous voudriez résoudre ses problèmes à sa place. Mais c’est impossible. Quelle est l’attitude de Marie ? Elle non plus n’est pas en mesure de prendre sur elle la souffrance de son Fils. La seule chose qu’elle peut faire, c’est de compatir avec Lui. La compassion et l’empathie envers votre enfant — souvent l’unique chose que vous pouvez faire — est un don merveilleux pour lui.

Soyez dévoués, vous recevrez en retour

Éduquer les enfants est une tâche très absorbante. Être papa, être maman, c’est être dans une démarche de don. C’est d’une certaine manière être capable de ranger son ego et se placer en retrait. Souvent, votre rôle de parent ne vous laisse plus aucune énergie pour entretenir vos passions et vos loisirs. Et pour cause, vous êtes tout entier investi dans le programme soutenu des activités de votre progéniture. Peut naître alors un sentiment de frustration de ne pas pouvoir passer un peu plus de temps avec… vous mêmes.

Mais regardez Marie. Elle donne toute sa vie à son Fils par amour. Jamais, elle ne le regrette. L’amour, c’est le sacrifice et le dévouement. Si vous aussi vous les donnez sans aucune limite, vous recevrez alors un amour en retour que vous ne pouvez même pas imaginer. Etre parent n’amoindrit pas ce que vous êtes. Au contraire. Cela ouvre de magnifiques portes vers la vie.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]