Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Aidez-nous à garder la lumière allumée.
ENGAGEZ-VOUS
Aleteia

Quand l’Église se forme au management

PRIESTS FRANCE
Pascal Deloche I Godong
Ordinations sacerdotales dans la cathédrale Notre-Dame de Paris en 2012.
Partager

Fondé en 2005, Talenthéo est un réseau de coachs professionnels chrétiens qui se mettent bénévolement au service de prêtres, évêques, supérieurs de congrégations et leurs équipes afin qu’ils puissent « renforcer leur vision et leur leadership pastoral, au service de la croissance de l’Église ».

« J’espère que toutes les communautés feront en sorte de mettre en œuvre les moyens nécessaires pour avancer sur le chemin d’une conversion pastorale et missionnaire ». Talenthéo s’efforce de  mettre en pratique cette phrase lancée par le pape François dans son exhortation apostolique Evangelii Gaudium (n°25). Cette association qui rassemble quelques quatre-vingt « coachs » professionnels intervient de façon bénévole auprès des prêtres pour les former au management. Le réseau propose différents modules et parcours selon les besoins : journées de formation (Lundis de Talenthéo), parcours en plusieurs sessions sur la vision et le gouvernement pastoral (Des pasteurs selon mon cœur), cycles de formation pour jeunes prêtres…

« Entrer dans le langage des autres, c’est vraiment un apprentissage »

Olivier, 45 ans, coach à Talenthéo, explique que l’intuition est née du constat suivant : la mission du curé comprend trois dimensions essentielles qui sont la sanctification, l’enseignement et le gouvernement. Or, cette dernière est assez peu enseignée au séminaire car elle se réalise dans la pratique, alors qu’elle est pourtant centrale dans la mission d’un curé. Comment savoir poser le cadre relationnel ? Quelle place pour l’autorité ? Comment travailler en lien avec une équipe paroissiale ? Autant de questions que les pasteurs se posent.

Xavier de Longcamp, du diocèse d’Orléans, est prêtre depuis treize ans. Il a participé au parcours Des pasteurs selon mon cœur (co-organisé avec le Parcours Alpha), en compagnie d’une quarantaine de prêtres de son diocèse. « Ce parcours, c’est l’accompagnement des prêtres d’aujourd’hui en tant que pasteurs, c’est-à-dire accompagnateurs du changement dans l’Église », témoigne-t-il. Il a été frappé de découvrir à quel point « on manage les gens de la manière dont on aimerait être managé ». Or, il a compris que les modes de communication et les besoins différaient d’une personne à l’autre : « Certains ont besoin qu’on leur donne du concret, d’autres de la reconnaissance. J’ai reçu des clefs de lecture que je n’avais pas. Les outils de connaissance de soi permettent de connaître ses charismes et ses qualités et de voir qu’on a besoin des autres », explique-t-il. Avant d’affirmer : « Entrer dans le langage des autres, c’est vraiment un apprentissage ». Olivier ajoute que « accompagner les autres implique de bien se connaître, soi, en amont ».

Travailler la vision pastorale

L’objectif de ce réseau est d’accompagner prêtres, évêques, équipes paroissiales dans une réflexion au sujet de leur vision pastorale, afin qu’elle soit réfléchie et discernée. Ce travail sur la vision permet également d’être dans une démarche d’ouverture plus grande et de rendre la paroisse accessible à tous, y compris à ceux qui ne connaissent pas le langage de l’Église. « Qu’est-ce que c’est qu’être pasteur dans un monde sécularisé ? », interroge Olivier. Cette démarche permet de penser le cheminement des personnes afin que chacun puisse faire l’expérience d’une annonce personnelle. « Si on met ce processus de croissance au cœur de la paroisse, c’est extrêmement fort et beau », précise-t-il. L’important est de trouver un « juste rapport entre l’action de Dieu et les moyens humains qu’il faut trouver ». Les témoignages sont parlants :  « Comme curé, […] je ne savais pas quoi faire de mon conseil paroissial, je n’avais pas de vision, et je vois maintenant combien c’est précieux pour travailler en communauté. Pour moi ce parcours a apporté synthèse et unité », témoigne un prêtre.

Accompagner le changement

Avec tous les changements qui bouleversent la société, les attentes des églises et des paroissiens se transforment également. Ces mutations ont besoin d’être accompagnées car de nombreux deuils sont à faire. L’accompagnement permet d’identifier les freins et les leviers au changement et d’entrer en équipe dans une démarche tournée vers l’avenir. Aujourd’hui, Talenthéo existe en France, en Belgique, en Suisse et en Italie. Des parcours sont également en train d’émerger en Angleterre et au Canada. À Ars, en janvier 2018, vingt-neuf évêques, accompagnés des membres de leurs conseils, se retrouvaient pour clôturer un parcours. Ils étaient plus de trois cents à se rassembler. Le coach conclut : « Les pasteurs reviennent boostés, heureux. Ils nouent des relations fraternelles entre eux. Mais au-delà de toutes ces découvertes, je suis toujours touché de voir l’espérance qu’ils ont pour l’Église ». 

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]

Des millions de lecteurs à travers le monde - dont plusieurs milliers de chrétiens du Moyen-Orient - comptent sur Aleteia pour s'informer, trouver de l'inspiration et des encouragements. Soutenez cette édition par vos dons.