Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mercredi 04 août |
Saint Jean-Marie Vianney
home iconAu quotidien
line break icon

Trois figures inspirantes alliant force et vulnérabilité

FRIDA KALHO

Domaine Public

Frida Kahlo *gelatin silver print *Oct. 16 / 1932

Mathilde de Robien - Publié le 10/04/18

Même au creux d'une immense fragilité peuvent se révéler une détermination à toutes épreuves et une force insoupçonnée. C'est ce qu'ont prouvé trois grandes figures historiques, Frida Kahlo, Helen Keller et Démosthène. Ils ont, chacun à leur manière, puisé au plus profond de leur vulnérabilité, afin de créer une oeuvre qui les dépasse.

Charles Gardou, anthropologue, professeur d’université, et spécialiste de la question du handicap, dresse dans son livre Pascal, Frida Kahlo et les autres… (Erès), huit portraits d’artistes et d’écrivains, qui, bien que souffrants ou handicapés, ont surmonté leur faiblesse et ont créé une œuvre gigantesque. Parmi eux, la peintre mexicaine Frida Kahlo, l’écrivain américaine Helen Keller, et l’orateur grec Démosthène.

Frida Kahlo : la douleur de vivre, la fièvre de peindre

FRIDA KALHO
Domaine Public
Frida Kahlo*gelatin silver print*Oct. 16 / 1932

Le destin ne l’a pas épargnée, et pourtant, elle a peint plus de 200 toiles au cours de sa vie, ce qui en fait l’une des créatrices les plus originales et les plus puissantes de l’art moderne. À 6 ans, elle est atteinte d’une poliomyélite, qui raidit pour toujours sa jambe et provoque une claudication, source de multiples railleries. À 18 ans, elle est victime d’une collision entre un tramway et l’autobus dans lequel elle se trouve : une tige métallique l’a transpercée littéralement du dos jusqu’à l’utérus. À partir de ce moment, la douleur ne la quitte plus. Elle subit 32 interventions chirurgicales et portera 28 corsets orthopédiques. Peindre, pour elle, signifie survivre. « Je ne suis pas malade, dit-elle. Je suis brisée. Mais je me sens heureuse de continuer à vivre, tant qu’il me sera possible de peindre. »

Helen Keller : le miracle de la communication

HELEN KELLER
Domaine Public
Helen Keller

Sourde, muette et aveugle des suites d’une scarlatine contractée à l’âge de 19 mois, Helen Keller, grâce notamment à une pédagogue d’exception, apprend l’alphabet, le braille et le langage des signes, recouvre progressivement la parole, et entre à 19 ans au prestigieux Radcliffle College de l’Université de Harvard. « Une puissance intérieure, plus forte que les conseils de mes amis, plus forte même que les arguments de ma propre faiblesse, m’avait poussée à me mesurer avec ceux qui voient et qui entendent », écrit-elle dans son journal. Par la suite, elle devient l’ambassadrice mondiale des opprimés, est à l’initiative de nombreuses fondations, et rédige de nombreux ouvrages consacrés aux déficiences sensorielles, à la condition féminine et à d’autres sujets de société.» C’est son désir de vivre, de communiquer, de savoir, de se réaliser qui a triomphé de son handicap », résume Charles Gardou.


HANDICAP SMILE

Lire aussi :
Lorsque la vulnérabilité devient une force

Démosthène : l’art de l’éloquence malgré l’obstacle des mots

DEMOSTHENES
Marie-Lan Nguyen I CC BY 2.5

Démosthène

Chétif et malingre, il bégaie, zézaie et bafouille de nervosité. Malgré ces déficiences de l’élocution, il est parvenu à devenir l’un des plus grands orateurs athéniens. Ces premières interventions en public sont désastreuses : « Il a la voix faible, la langue embarrassée, le souffle court, ce qui empêche de comprendre le sens de ses paroles, travesties par une diction hachée. À la fin, il déserte l’Assemblée », rapporte Plutarque. Déterminé à surmonter sa déficience, il travaille avec son ami Satyros, acteur comique, qui lui apprend l’art de la diction, de l’intonation, de l’accentuation. Il s’exerce des mois durant à la déclamation. Il récite des tirades entières avec des petits cailloux dans la bouche. Le résultat est là : il s’impose peu à peu comme l’un des leaders de la scène politique et militaire du monde antique.

Erès

Pascal, Frida Kahlo et les autres… Ou quand la vulnérabilité devient force, Charles Gardou, éditions Érès, janvier 2014, 221 pages, 21 euros.

Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
I.Media
La mise en garde du pape François contre la « tentation idolâtre ...
2
Lauriane Vofo Kana
Un livre pour garder l’espérance en temps de covid se hisse...
3
C8 Messe 15 août
La rédaction d'Aleteia
La diffusion de la messe du 15 août sur C8 fait réagir
4
Jeanne et Jean Bodet - Bébé Cotignac
Lauriane Vofo Kana
Meurtris par quatre fausses couches, ils accueillent leur « bébé ...
5
Caroline Becker
Les cierges de Notre-Dame de Paris brûlaient-ils toujours au lend...
6
MESSE-TRIDENTINE
Timothée Dhellemmes
Traditionis Custodes : « L’occasion d’un rapprochement en v...
7
Lauriane Vofo Kana
Pass sanitaire : les processions mariales se tiendront-elles cett...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement