Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Gaudete et Exsultate : les dix commandements de la sainteté pour tous

WOMAN CHURCH
Partager

Écrite sur le ton de la conversation, la troisième exhortation apostolique du pape François, Gaudete et Exsultate, exhorte la sainteté à la portée de tous.

Dans sa lettre apostolique, le pape François utilise volontiers des formules chocs dont il a le secret. Florilège.

« Tous appelés à être des saints », tu t’appliqueras

Nous pourrions être tentés de penser que la sainteté est réservée à ceux qui ont la possibilité de prendre de la distance par rapport aux occupations ordinaires : les prêtres ou les religieux, en particulier. Leur quotidien est consacré à la prière. Il n′en est pas ainsi, affirme le successeur de Pierre. « Nous sommes tous appelés à être des saints », explique-t-il, et à offrir notre témoignage personnel dans nos occupations quotidiennes. Si tu es marié, souligne le Pape, tu dois aimer et prendre soin de ton époux ou de ton épouse.

View this document on Scribd

« Les saints de la porte d’à côté », tu remercieras

Ainsi, le pape François nous invite à observer cette grande « nuée de témoins » qui sont autour de nous et qui forment le « patient peuple de Dieu ». Comme les parents qui éduquent amour leurs enfants, par exemple. Parmi eux, explique le pontife, « Il peut y avoir notre propre mère, une grand-mère ou d’autres personnes proches″. Ces “saints de la porte d’à côté“, selon ses propres mots, ne sont donc pas forcément ceux qui ont été officiellement reconnus par l’Église. Mais ils nous encouragent à ne pas nous arrêter en chemin, et au contraire à continuer à marcher vers ce but de la vie de tout baptisé : la sainteté.

« N’aie pas peur de viser plus haut », tu te répéteras

D′après le pape François, cette sainteté n’enlève « ni la vie, ni la joie ». Au contraire, souligne-t-il : c′est ainsi que l′on pourra être ce que le Seigneur a pensé quand il nous a créé. Il ne faut donc pas avoir peur de « viser plus haut » que la médiocrité et la superficialité ambiante, de se laisser aimer par Dieu et guider par l′Esprit saint. La sainteté ne rend pas « moins humain », explique le Pape argentin, car c’est la rencontre de notre faiblesse avec la force de la grâce. Au fond, martèle le souverain pontife à la suite de Léon Bloy, dans la vie « Il n’y a qu’une tristesse, c’est de ne pas être des saints ».

À « l′armée de gens pardonnés », tu appartiendras

Il faut savoir que tous, selon le successeur de Pierre, « nous constituons une armée de gens pardonnés ». C’est-à-dire que nous avons « bénéficié de la compassion divine », explique le souverain pontife. C′est pourquoi, l’Évangile nous demande de nous montrer compatissants les uns avec les autres « comme le Père est compatissant ». La mesure que nous utilisons pour comprendre l’autre et pour pardonner, affirme le pape François, nous sera appliquée pour nous pardonner.

« La force intérieure », tu demanderas

Pour le chef de l’Église catholique, il y a quelque chose d’essentiel : il faut être solidement centré sur le Christ. Dieu nous aime et nous soutient, explique-t-il, et le savoir permet d’avoir une grande force intérieure. Grâce à celle-ci, il est possible aux catholiques d′endurer toutes les contrariétés et toutes les vicissitudes de la vie. Ainsi, les agressions, les infidélités ou les défauts des autres ne peuvent rien contre les croyants. C′est une source de la paix que l′on peut d′ailleurs observer chez les saints.

« Le petit détail », tu soigneras

Jésus, insiste le pape François, invitait ses disciples à prêter de l′attention aux détails. Aux petits détails même. Par exemple, celui du vin en train de manquer lors d’un mariage. Celui de la brebis perdue. Celui d’avoir de l’huile en réserve pour les lampes au cas où tarderait le fiancé. La liste établie par le pontife est longue. Tous sont des petits détails de l′amour, et il faut savoir les protéger. Leur préservation crée, selon François, « un lieu ouvert et d’évangélisation », un « lieu de la présence du Ressuscité ».

« L′audace apostolique », tu auras

La sainteté, à en croire l′exhortation du Pape « du bout du monde », se manifeste également dans l′audace apostolique. Elle incite les chrétiens à l′évangélisation. Le Seigneur, ajoute le pontife, nous appelle à naviguer au large et à jeter les filets dans des eaux plus profondes. Cela veut dire qu′Il nous invite à consacrer notre vie à son service. Il faut donc demander ce courage apostolique « d’annoncer l’Évangile aux autres et de renoncer à faire de notre vie chrétienne un musée de souvenirs ».

« Le génie féminin », tu respecteras

Le « génie féminin », selon le pontife, se manifeste dans des « styles féminins de sainteté », indispensables pour refléter la sainteté de Dieu en ce monde. « Même à des époques où les femmes ont été plus marginalisées », souligne le pape François, l’Esprit saint a suscité des saintes et leur rayonnement a provoqué de nouveaux dynamismes spirituels et d’importantes réformes dans l’Église. Après avoir cité ces femmes reconnues par l’Église, le Pape argentin a aussi évoqué les « femmes inconnues ou oubliées qui, chacune à sa manière, ont soutenu et transformé des familles et des communautés par la puissance de leur témoignage ».

Des « élucubrations mentales qui finissent par éloigner de la fraîcheur de l’Évangile », tu t’écarteras

Pour le pape François, il existe deux erreurs nuisibles concernant tour à tour les conservateurs et les progressistes : séparer les exigences de l’Évangile de la relation personnelle avec Dieu, mais aussi suspecter l′engagement social de mondanité. Pour éviter le premier écueil, il faut savoir lire la théologie sans éteindre la sainte oraison ou la dévotion. Mais en outre, explique le pontife, la sagesse chrétienne ne doit pas être séparée de la miséricorde envers le prochain. « La défense de l’innocent qui n’est pas encore né, écrit le successeur de Pierre, doit être sans équivoque, ferme et passionnée ». « Mais est également sacrée, la vie des pauvres qui sont déjà nés ».

« Les armes pour lutter contre le Malin », tu emploieras

« Je ne crois pas dans la sainteté sans prière », insiste enfin le pontife. Pour le combat spirituel, explique-t-il, nous avons des « armes puissantes » données par le Seigneur. Un piège à éviter, prévient le pape François : la « corruption spirituelle ». C′est un véritable aveuglement où tout finit par sembler licite : la tromperie, la calomnie, l’égoïsme et d’autres formes subtiles d’autoréférentialité. Mais, avec « la foi », les fidèles peuvent vaincre le Malin. Cette foi s’exprime dans la prière, la méditation de la parole de Dieu, la célébration de la Messe, l’adoration eucharistique, la réconciliation sacramentelle, les œuvres de charité, la vie communautaire et l’engagement missionnaire.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]
Les lecteurs comme vous contribuent à la mission de Aleteia

Depuis notre création en 2012, le nombre de lecteurs de Aleteia a augmenté rapidement dans le monde entier. Notre équipe est déterminée à proposer des informations qui enrichissent et inspirent la vie de nos lecteurs avec une dimension catholique. C'est la raison pour laquelle nous voulons que nos articles soient gratuits et librement accessibles à tout le monde, mais pour ce faire, nous avons besoin de votre aide. Un journalisme de qualité a un coût (que la publicité sur Aleteia ne peut couvrir entièrement). C'est pourquoi des lecteurs comme VOUS font une différence majeure en faisant un don d'à peine 3 euros par mois.