Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!
Aleteia

Le pape François publie une exhortation apostolique sur la sainteté

Partager

Ce lundi 9 avril, le pape François publie sa troisième exhortation apostolique, Gaudete et Exultate (« Réjouissez-vous et soyez heureux »). Assez courte, elle sera dédiée à l’appel à la sainteté dans le monde contemporain. Un thème souvent abordé par le successeur de Pierre pour encourager les fidèles à la perfection chrétienne « dans les petites choses du quotidien ».

La troisième lettre apostolique du pape François – Gaudete et exsultate – portera sur la « sainteté », un thème cher successeur de Pierre qui encourage volontiers les fidèles à la perfection chrétienne « dans les petites choses du quotidien ». Le nom de cette nouvelle exhortation est tiré des Béatitudes, dans  l’évangile de saint Matthieu (Mt 5,12) : « Réjouissez-vous, soyez dans l’allégresse, car votre récompense est grande dans les cieux ! C’est ainsi qu’on a persécuté les prophètes qui vous ont précédés ».

L’Eglise est pleine de « saints du quotidien », s’était ainsi réjoui le pape François lors de l’audience générale du 14 mai 2014. Ces « saint cachés parmi nous » accomplissent leur devoir « dans l’ordinaire de [leur] vie quotidienne ». Ce sont des pères, des mères, des frères, des sœurs, des citoyens. « Il y en a tant ! Rendons grâce au Seigneur pour ces chrétiens qui sont d’une sainteté cachée ».

« Tous appelés à devenir saints »

La sainteté, avait affirmé le pape en novembre 2014, n’est pas « une prérogative seulement pour certains », mais un don offert à tous les fidèles, y compris les laïcs. Pour le successeur de Pierre, « il ne faut pas nécessairement être évêque, prêtre ou religieux » pour être saint. En tant que baptisés, les chrétiens sont « tous appelés à devenir saints », avait-t-il ainsi affirmé. Reprenant ainsi l’invitation à la sainteté pour tous, déjà exprimée lors du concile Vatican II, et avant cela par saint François de Sales notamment (1567-1622), avec son Introduction à la vie dévote.

« Lorsque le Seigneur nous invite à devenir saints », a encore déclaré l’actuel pontife le même jour, Il invite « à vivre et à offrir avec joie chaque moment de notre vie, en le faisant devenir dans le même temps un don d’amour pour les personnes qui sont à nos côtés ». Ainsi, selon le chef de l’Eglise catholique, la sainteté « commence avec les petites choses ».

C’est donc en vivant « avec amour » et « dans les occupations de chaque jour » que les chrétiens sont appelés à la sainteté, avait-t-il insisté, quelle que soit leur condition. Lors d’une audience générale le 21 juin 2017, l’évêque de Rome avait encore déclaré que la vie chrétienne n’était pas « un idéal impossible à atteindre ».

La « classe moyenne de la sainteté »

Même si les fidèles se sentent parfois faibles, fragiles et pécheurs, avait de même reconnu le pape argentin, le 2 octobre 2013, il ne faut pas avoir « peur de la sainteté », car Dieu invite à « viser haut » et à se « laisser aimer et purifier » en faisant confiance à l’Esprit Saint. « La sainteté ne consiste pas avant tout à faire des choses extraordinaires », avait encore exprimé le successeur de Pierre ce jour-là, mais à « laisser agir Dieu ». Puis, renouvelant une citation du mystique français Léon Bloy (1846-1917) comme il l’avait fait lors de sa première messe en tant que Souverain pontife : « Il n’y a qu’une seule tristesse dans la vie, celle de ne pas être saints ».

En avril 2013, le chef de l’Eglise catholique avait encore souligné le concept de « classe moyenne de la sainteté » au cours d’une homélie à la basilique majeure de Saint-Paul-hors-les-Murs. Une formule développée par un autre auteur français, Joseph Malègue (1876-1940). « Nous pouvons tous faire partie » de cette classe, avait alors insisté le pontife.

Une exhortation apostolique est une recommandation adressée par le pape aux fidèles. Le Saint-Père avait précédemment publié Evangelii Gaudium (2013), sur l’annonce de l’Evangile dans le monde contemporain, et Amoris Laetitia (2016), au sujet de la famille.

[scribd id=375891963 key=key-seuV7wUedVyKLaTQCV8z mode=scroll]