Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Lundi 12 avril |
Saint Jules Ier
home iconActualités
line break icon

Sauver des vies en donnant son sang

BLOOD DONATE

THIERRY THOREL I CrowdSpark

FRANCE, Roncq: A man has his blood drawn as he donates blood in Roncq, northern France, on April 20, 2015. - CrowdSpark/THIERRY THOREL

Mathilde de Robien - Publié le 05/04/18

L’Établissement français du sang lance un appel urgent au don, afin d’anticiper les ponts du mois de mai et les vacances. En cette Octave de Pâques, comment ne pas faire le rapprochement entre le sang du Christ versé pour nous et le sang que nous pourrions donner à notre prochain ?

Compte tenu de la particularité du calendrier qui, cette année, favorise des ponts longue durée et à répétition, l’Établissement français du sang (EFS) anticipe la baisse de fréquentation des sites de prélèvement, en appelant à multiplier les dons du sang dès ce mois d’avril. « Il ne reste que quatre semaines avant les ponts de mai pour reconstituer les réserves sanguines, afin d’assurer les besoins en transfusion des malades », a alerté l’EFS mardi dernier.

En cette Octave de Pâques, comment ne pas faire le lien entre « le sang de l’alliance nouvelle et éternelle versé pour nous et pour la multitude en rémission de nos péchés » par le Christ sur la croix, et le sang que nous, pauvres pêcheurs, serions en mesure de verser pour sauver un malade ? Donner son sang revêt alors une dimension pascale, c’est un petit pas pour ressembler un peu plus au Christ. Ne sommes-nous pas créés par Dieu, pour être à sa ressemblance ? Le don du sang, à notre petit niveau, est l’occasion de lui ressembler.




Lire aussi :
Le don du sang, un devoir chrétien ?

Pour pouvoir répondre aux besoins des patients, l’EFS vise 100 000 poches en réserve début mai. Actuellement, le niveau est de moins de 75 000 poches. Les dons de sang doivent être réguliers et constants car la durée de vie des produits sanguins est limitée (5 jours pour les plaquettes, 42 jours pour les globules rouges), rappelle l’EFS.

Pour donner son sang, « le donneur doit être âgé de 18 ans minimum et de 70 ans maximum. Pour des raisons de sécurité et de qualité du sang transfusé, le donneur doit peser plus de 50 kilos. En parallèle, il est nécessaire d’attendre au moins 15 jours après la disparition des symptômes d’une éventuelle maladie pour pouvoir donner son sang. Les traitements par antibiotiques doivent avoir été stoppés depuis 14 jours. Si vous prenez d’autres médicaments, un médecin se chargera d’évaluer votre aptitude à donner, en fonction de votre pathologie. »


Don du sang : tout ce qu’il faut savoir avant d'y aller

Lire aussi :
Don du sang : tout ce qu’il faut savoir avant d’y aller

Sachez qu’un homme peut donner son sang jusqu’à six fois par an et une femme jusqu’à quatre fois. Entre deux dons, il est nécessaire de respecter un délai de huit semaines minimum.

Faire le test d’aptitude au don du sang.

Où se rendre pour donner son sang ?

Tags:
don du sang
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Agnès Pinard Legry
Non-respect des mesures sanitaires : le diocèse de Paris ouvre un...
2
Camille Dalmas
Miséricorde divine : le livre qui a bouleversé le pape François
3
Attentat Indonésie
Agnès Pinard Legry
Attaque de la cathédrale de Makassar : le geste héroïque de Kosma...
4
WEB2-CONVERSION-SYRIE-SAINT-CHARBEL-Nadine-Sayegh.jpg
Nadine Sayegh
Témoignages : ces musulmans syriens convertis au christianisme
5
Agnès Pinard Legry
Une proposition de loi sur l’euthanasie, ultime ligne rouge éthiq...
6
Mathilde de Robien
Confinement, épreuve, traumatisme… comment favoriser la résilienc...
7
VISITING GRAVE
Mathilde de Robien
Perte d’un enfant : comment garder une mémoire « juste » ?
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement