Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Lundi 20 septembre |
Saint André Kim Taegon et ses compagnons
home iconActualités
line break icon

Le pape François prie pour Alfie Evans, un bébé malade menacé d’être débranché

ALFIE EVANS

Facebook I Alfie's Army

La rédaction d'Aleteia - Publié le 05/04/18 - Mis à jour le 05/04/18

Le pape François a exprimé son soutien et sa compassion à l’égard d’Alfie Evans, un bébé britannique atteint d’une maladie neurodégénérative encore inconnue. Les justice anglaise et européenne ont rejeté les recours des parents de l’enfant dont l’hôpital veut débrancher la respiration artificielle.

C’est un drame qui se joue en ce moment à l’hôpital pédiatrique de Liverpool. Alfie Evans, un bébé britannique âgé de moins de deux ans y est hospitalisé car atteint d’une maladie neurologique dégénérative encore inconnue. Sa vie est aujourd’hui menacée par la justice qui a validé l’arrêt de la respiration artificielle dont il bénéficie dans l’établissement.




Lire aussi :
Vatican : l’hôpital Bambino Gesù prêt à accueillir le petit Charlie Gard

Dans un tweet publié le 4 avril dans la soirée, le Pape a exprimé sa compassion pour l’enfant et ses parents, Tom Evans et Kate James. À Rome, l’hôpital pontifical pédiatrique du Bambino Gesù s’était déclaré prêt à l’accueillir.

Pour mémoire, inconscient depuis décembre 2016, Alfie Evans est actuellement en soins intensifs à l’hôpital pédiatrique Alder Hey de Liverpool. Des analyses ont révélé des lésions cérébrales incurables et ses médecins le décrivent désormais dans un état « semi-végétatif ».


POPE HOSPITAL

Lire aussi :
Le Saint-Père au chevet des enfants malades

Fort de ce constat, des médecins avaient alors réclamé devant la Haute cour de justice, plus haute juridiction britannique, l’interruption des soins, contre l’avis des parents. Le 20 février dernier, elle a donné raison aux médecins. « Une ventilation permanente n’est pas dans l’intérêt d’Alfie», ont estimé les juges qui ont indiqué que les machines maintenant Alfie Evans devaient être débranchées.

Le débranchement de l’enfant prévu ce 6 avril

Qualifiant cette décision de « condamnation à mort », les parents se sont alors tournés vers la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH), à Strasbourg… qui a rejeté leur demande, soulignant «l’état dégénératif progressif, catastrophique et incurable» de leur enfant. D’après plusieurs médias britanniques, le débranchement de l’enfant serait prévu ce vendredi 6 avril.

Tags:
hôpitalmaladie

Soutenez Aleteia !

A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
I.Media
Mariage homosexuel, pilule, suicide assisté : un texte inédit de ...
2
La rédaction d'Aleteia
Union européenne, vaccination… ce que François a dit dans l’avion...
3
Cerith Gardiner
Douze dévotions mariales pour douze circonstances de la vie
4
Raphaëlle Coquebert
« Marguerite-Marie Alacoque était une personnalité hors-norme et ...
5
Erick et Sylvie Pétard
Timothée Dhellemmes
[VIDEO] Attentats du 13 novembre : « Nos filles sont avec Dieu et...
6
Jeanne Larghero
Contraception : si c’est gratuit, c’est toi le produit !
7
Matthew McConaughey
Dolors Massot
La rencontre qui a changé la vie du héros d’Interstellar
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement