Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Une figure de la guerre du Vietnam se convertit au catholicisme

GENERAL TRAN THIEN KHIEM
Partager

Il n’est jamais trop tard pour faire le grand saut. Un ancien premier ministre du Vietnam, figure de la guerre civile, Trần Thiện Khiêm, a décidé pendant cette Semaine sainte de se faire baptiser… à 92 ans.

Ce qui n’était par le passé que l’objet de calomnies est aujourd’hui bien réalité : Trần Thiện Khiêm s’est converti au catholicisme. Cet ancien général et premier ministre du Vietnam, partisan d’une république démocratique au Vietnam, a longtemps été considéré, à tort, comme catholique par ses détracteurs communistes. Ceux-ci voulaient avant tout le discréditer en laissant entendre qu’il servait des intérêts étrangers, français ou américain.

Mais Khiêm l’assure, pendant cette période de crise qui couvre toutes les années 1960, il n’a cessé de suivre la croyance traditionnelle vietnamienne. La seule véritablement admise à l’époque, qui consistait à rendre culte aux ancêtres.

Il faut dire que sa vie instable et ponctuée de drames semble avoir longtemps été un obstacle à une véritable et profonde conversion. Tout au long de sa carrière pendant la guerre du Vietnam (1955-1975), Khiem a en effet été impliqué dans de nombreux coups d’État, aux conséquences parfois dramatiques.

Parmi eux, celui de 1963 où il s’est attaqué au président catholique Ngo Dinh Diêm, à la réputation pourtant d’être son propre parrain et après l’avoir défendu trois ans plus tôt. Diêm n’y a pas survécu. À partir de 1969, et après avoir participé à plusieurs autres complots, il a obtenu finalement le poste de premier ministre qu’il a conservé jusqu’à la chute de Saïgon et la fin de la guerre en avril 1975.

Fruit d’une longue réflexion

Bien qu’il ait toujours été entouré par des personnages catholiques, Khiem ne s’est donc jamais tout à fait converti. C’est au crépuscule de sa vie et de son propre chef qu’il a décidé de s’unir à l’Église catholique en se faisant baptiser et en recevant la première communion au terme de la Semaine sainte de cette année 2018. « Le fruit d’une longue réflexion sur son parcours de vie et d’une analyse profonde du catholicisme », a-t-il déclaré à AsiaNews.

L’agence d’information spécialisée a publié une photo du vieil homme d’État à la retraite, recevant la communion dans sa bouche, tandis qu’il se tient les mains jointes dans son fauteuil roulant. Devenir catholique, a-t-il confié, est l’une des expériences les plus profondes et joyeuses qu’il a vécu.

L’Église catholique du Vietnam a salué ce geste, a rapporté AsiaNews. Elle a accueilli avec joie « l’augmentation d’intérêt » venant des intellectuels et célébrités du pays. « Toujours plus de personnes, comme Trần Thiện Khiêm, entrent dans l’Église inspirés par des témoignages de foi de laïcs et de prêtres qui osent défier le régime [communiste], au bénéfice des plus fragiles ».

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]