Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Aidez-nous à garder la lumière allumée.
ENGAGEZ-VOUS
Aleteia

Jeunes adultes : comment les aider à prendre leur indépendance ?

TANGUY MOVIE
Partager

Selon les statistiques de l’Insee, depuis 2001 a émergé une « Génération Tanguy », jeunes adultes vivant encore sous le toit de leurs parents, pour des raisons économiques et/ou affectives. Comment les aider à prendre leur envol ?

« Tu quitteras ton père et ta mère », la Bible est on ne peut plus claire quant à l’accession à l’âge adulte. « Si naître au monde implique de se séparer du corps de sa mère, naître à la vie adulte ne peut se faire sans quitter le sein de sa famille, aussi aimante et tolérante soit-elle. Les humains sont comme les bâtiments : ils ont besoin d’appuis pendant leur construction, mais on ne peut les déclarer construits que lorsqu’ils tiennent debout sans étayage », lit-on dans le magazine Psychologies. Alors comment aider son enfant à devenir un adulte autonome, sans pour autant lui donner l’impression qu’on l’abandonne ?

Un constat : la « Génération Tanguy » est de retour

Selon une étude publiée en janvier par l’Insee, en 2013, un adulte sur deux (âgés de 18 à 29 ans) habitait toujours au domicile familial. Une proportion qui s’est accrue depuis 2001, en raison de la hausse du chômage, de l’augmentation du prix des loyers, et de l’allongement de la durée des études. Ces jeunes adultes, qui ont du mal à quitter le nid familial, atteints de ce qu’on appelle en psychologie le syndrome de Peter Pan, sont rebaptisés « Tanguy » en référence au film éponyme d’Étienne Chatiliez (2001), mettant en scène un trentenaire charmant et archi-diplômé… vivant encore chez ses parents.

Préparer son enfant en amont

Responsabiliser l’enfant, puis l’adolescent, est le meilleur moyen pour accompagner tout en douceur son envol. Cela peut commencer tôt, et passe par des gestes qui peuvent paraître anodins mais qui sont en réalité déterminants pour favoriser son autonomie grandissante. Ainsi, lui confier les clés de la maison, le laisser aller seul au collège ou chez des amis, l’envoyer faire une course, l’inclure dans les tâches ménagères… sont autant de petits pas qui préparent l’avenir. De même, allouer une somme mensuelle comme argent de poche possède une portée pédagogique. L’enfant est responsabilisé, valorisé, et apprend à gérer son budget.

Que faire lorsqu’il ne veut pas partir ?

Normalement, le désir d’autonomie est naturel et impérieux chez un jeune adulte, outre les raisons économiques. Maria Hejnar, psychologue clinicienne, expliquait dans L’Express Styles, que « s’il n’y arrive pas, c’est qu’il ne s’en sent pas capable et qu’il a peur. » C’est donc ce point qu’il est souhaitable d’aborder avec son « Tanguy »: l’interroger sur les raisons qui l’empêchent de voler de ses propres ailes.

Il convient également de s’interroger sur notre attitude en tant que parent : certains parents ne sont pas totalement dénués d’ambivalence, redoutant le fameux syndrome du nid vide. Ils se plaisent, plus ou moins consciemment, à entretenir une dépendance affective ou financière, afin de protéger leur petit en le gardant près d’eux. Enfin, si les parents continuent à laver son linge, faire son lit, ranger ses affaires, cuisiner, ils ne l’incitent pas à partir!

Prier pour qu’il prenne en main sa vie

Avec le pape François et à l’occasion du synode 2018, nous sommes invités à prier tout particulièrement pour les jeunes, et notamment, comme l’a rédigé le Saint-Père, pour « qu’ils prennent leur vie en main ».

Prière du Pape François pour les jeunes :

Seigneur Jésus,
ton Église qui chemine vers le synode
Tourne son regard vers tous les jeunes du monde.
Nous te prions pour qu’avec courage
ils prennent en main leur vie,
qu’ils aspirent aux choses les plus belles et les plus profondes
et qu’ils conservent toujours un cœur libre.

Aide-les à répondre,
accompagnés par des guides sages et généreux,
à l’appel que tu adresses à chacun d’entre eux,
pour qu’ils réalisent leur projet de vie
et parviennent au bonheur.
Tiens leur cœur ouvert aux grands rêves
et rends-les attentifs au bien des frères.

Comme le Disciple aimé,
qu’ils soient eux aussi au pied de la Croix
pour accueillir ta Mère, la recevant de Toi en don.
Qu’ils soient les témoins de ta Résurrection
Et qu’ils sachent te reconnaître, vivant à leurs côtés,
annonçant avec joie que Tu es le Seigneur.

Amen.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]

Des millions de lecteurs à travers le monde - dont plusieurs milliers de chrétiens du Moyen-Orient - comptent sur Aleteia pour s'informer, trouver de l'inspiration et des encouragements. Soutenez cette édition par vos dons.