Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Aleteia

HackMyBible : quand l’innovation se met au service de la Bible

BIBLE COMPUTER
Fred De Noyelle I Godong
Partager
Commenter

Porté par l’Alliance Biblique française, l’événement HackMyBible, qui se déroulera du 28 au 30 septembre prochain, devrait rassembler une centaine de créatifs, de designers, de développeurs et autres technophiles. Objectif ? Faire connaître la Bible et assurer son rayonnement grâce aux nouvelles technologies.

Si la Bible demeure le livre le plus vendu dans le monde, elle n’en n’est pas pour autant le plus lu. En France, 29 % des 15-25 ans possèdent une Bible et seuls 9% d’entre eux déclarent la lire une fois par an, selon une étude de l’Ipsos réalisée pour l’Alliance Biblique française. Un constat que Jonathan Boulet, secrétaire général de l’association, a choisi de transformer en moteur. « La Bible est un texte qui résonne, qui vit. Beaucoup de personnes qui ne la comprennent pas aujourd’hui la comprendront peut-être demain », souligne-t-il. « Les chemins de foi se font parce que la Bible est un livre qui respire et c’est à nous de la rendre accessible au grand public ».

Sa solution pour la démocratiser ? HackMyBible. « Tout a commencé l’été dernier. L’Alliance biblique française travaille sur des applications, des bibles d’étude et même une Bible à réalité augmentée ! », rappelle le secrétaire général. « Mais il manquait cette émulation d’où peut sortir de grandes choses. Nous avons donc décidé de créer un événement afin d’imaginer la Bible de demain ».

De la programmation informatique collaborative

L’Alliance Biblique française, association interconfessionnelle, fondée en 1818 qui a pour objectif de promouvoir la Bible sans prosélytisme et dans un esprit d’ouverture, s’est donc associée à HackMyChurch, une association qui mobilise et soutient des compétences innovantes et créatives au service de l’Évangile, afin de lancer HackMyBible, un hackathon qui se déroulera du 28 au 30 septembre prochain au Liberty Living Lab, un incubateur parisien.

Pour mémoire, le hackathon désigne un événement au cours duquel un groupe de développeurs volontaires se réunit afin de faire de la programmation informatique collaborative. Il s’agit d’un processus créatif fréquemment utilisé dans le domaine de l’innovation numérique. « Concrètement, une centaine de personnes sont attendues, dont huit équipes de six personnes qui se saisiront d’une thématique et devront élaborer un projet innovant autour », détaille Yves-Armel Martin, à l’origine du projet HackMyChurch. Pour le moment, une réunion est organisée chaque mois afin de réfléchir aux thèmes qui seront proposés.

L’accessibilité de la Bible à des publics spécifiques (jeunes, handicapés…) ou encore la valorisation artistique et culturelle de la Bible feront partie de ces thèmes. « Pourquoi ne pas envisager aussi, grâce à l’intelligence artificielle, une Bible interactive qui puisse répondre, grâce à un robot, aux questions du lecteur ? », s’interroge-t-il. « Aujourd’hui, notre priorité est de trouver les talents qui seront présents fin septembre, notamment les talents techniques que sont les data scientists, les développeurs, les designers », rappelle Yves-Armel Martin. « HackMyBible ne s’adresse pas qu’aux créatifs déjà présents dans le giron de l’Église mais à tous les créatifs, croyants ou non ».

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]