Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Aidez-nous à garder la lumière allumée.
ENGAGEZ-VOUS
Aleteia

La Syrie au coeur du message Urbi et Orbi du pape François

AFP PHOTO / Andreas SOLARO
Partager

Dans son message Urbi et Orbi de Pâques, prononcé le 1er avril 2018 après la messe de Pâques sur la place Saint-Pierre au Vatican, le pape François a prié pour toutes les personnes mises au rebut de la société et a exhorté à cesser “l’extermination en cours“ en Syrie.

Après la messe de Pâques, le Souverain pontife a intercédé auprès du Christ ressuscité, “grain de blé semé par Dieu dans les sillons de la terre“, pour les pays affligés. Par sa force d’amour, “Il s’abaisse et se donne jusqu’au bout“, portant des “fruits d’espérance et de dignité“, à toutes les victimes de la culture du déchet. A savoir tous les exclus, les réfugiés, ainsi que les victimes du narcotrafic, de la traite des personnes et des esclavages de notre temps. Mais aussi les personnes âgées, “précieuse mémoire de l’humanité“.

Le pape a alors intercédé pour tous les peuples des pays affligés, en premier lieu pour la population de “la bien-aimée et tourmentée“ Syrie, “épuisée par une guerre qui ne voit pas de fin“. Que la lumière du Christ Ressuscité “éclaire les consciences“, afin que soit mis un terme à “l’extermination en cours“, a lancé solennellement le pape François. Il a alors exhorté les responsables politiques et militaires à “respecter le droit humanitaire“ et à faciliter “le retour de tous ceux qui ont été dispersés“.

“Que la paix soigne les blessures“

Depuis la loggia centrale de la basilique Saint-Pierre, entre deux icônes de saint Michel et de saint Joseph, le pape a aussi invoqué les fruits de réconciliation pour la Terre sainte, “blessée encore ces jours-ci par des conflits ouverts qui n’épargnent pas les personnes sans défense“. Il a demandé que la paix “soigne les blessures“ au Yémen, au Soudan du Sud et dans la République Démocratique du Congo, incitant alors à ne pas oublier les victimes de ces conflits, “surtout les enfants !“.

Le pontife a également encouragé à la concorde dans la péninsule coréenne et en Ukraine. Il a enfin invoqué les fruits de la consolation pour le peuple vénézuélien, qui “vit dans une espèce de ‘terre étrangère’ dans son propre pays“. Le pontife a demandé que résonne partout “la parole de la Résurrection“. Celle-ci “chasse les crimes et lave les fautes, rend l’innocence aux coupables et l’allégresse aux affligés“, a-t-il affirmé.

Indulgence plénière

A l’issue de ce message, le pape a prononcé la traditionnelle bénédiction Urbi et Orbi, à la ville de Rome et au monde, les épaules recouvertes de son étole dorée, signe d’un acte liturgique. Prononcée depuis le balcon de la basilique Saint-Pierre, cette bénédiction est un acte solennel du pape pour les grandes occasions, à Pâques et à Noël. Elle est assortie d’une indulgence plénière.

L’expression Urbi et Orbi, à la ville de Rome et au monde, reprend l’antique manière de considérer Rome comme LA ville par excellence, avec une dimension universelle. Le message qui précède est ainsi adressé aux chrétiens et au monde entier.

Cette bénédiction solennelle vient conclure les cérémonies du Triduum pascal au Vatican. La semaine qui suit, appelée ‘octave de Pâques’, est une prolongation de cette fête centrale dans l’année liturgique. Cela explique que le lundi et le mardi soient fériés au Vatican.

Après la bénédiction, le pape a demandé des applaudissements pour les Pays-Bas, qui ont fourni gracieusement les fleurs d’ornement sur la place Saint-Pierre.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]

Des millions de lecteurs à travers le monde - dont plusieurs milliers de chrétiens du Moyen-Orient - comptent sur Aleteia pour s'informer, trouver de l'inspiration et des encouragements. Soutenez cette édition par vos dons.