Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Aidez-nous à garder la lumière allumée.
ENGAGEZ-VOUS
Aleteia

Le cacavellu, le gâteau de Pâques corse

CACCAVEDDU PASTRY
CC BY-SA 3.0
Partager

Le cacavellu est le gâteau pascal corse, une brioche en forme de couronne, garnie d’un œuf dur avec sa coquille.

Le cacavellu, appelé aussi campanile suivant les régions, comme à Bastia par exemple, est le gâteau traditionnel de Pâques en Corse. Autrefois on ne consommait ni viande, ni œufs pendant le carême, d’où une quantité d’œufs à utiliser au moment de Pâques. Cette brioche a la forme d’une couronne décorée d’un œuf cuit dur avec sa coquille. Ces œufs durs de Pâques, considérés comme des symboles de vie et d’espérance, sont donnés aux enfants.

Le cacavellu reste un dessert rustique, peu onéreux et toutes les boulangeries-pâtisseries de l’île en vendent, mais la « saison » ne dure pas longtemps. Et rien ne vaut les cacavelli (pluriel de cacavellu) maison, faits avec amour.

Une couronne et un œuf dur

La recette du cacavellu est simple à réaliser, un peu longue car il faut faire lever la pâte à brioche. On la parfume normalement avec des grains d’anis. Mais libre à chacun de choisir sa variante, nature, citron ou fleur d’oranger. À Vico, on rajoute même du brocciu. Un œuf cru est enfoncé dans la pâte, bien calé par de petites lamelles de pâte disposées dessus en croisillon. À la sortie du four, il deviendra un œuf dur bon à manger. Casser un œuf pourri serait un mauvais présage…

Cacavelli et Merendella

Les mamans confectionnent souvent des cacavelli individuels pour leurs enfants.Ils figurent aussi au menu du pique-nique traditionnel du lundi de Pâques, la Merendella, que l’on peut traduire par « dînette ». Pour ce déjeuner champêtre et familial, chacun apporte un panier de produits locaux, charcuterie, fromage et cacavelli maison. La Merendella peut rassembler plusieurs familles du village ou du quartier. On fête autant Pâques que l’arrivée du printemps, sur l’herbe, dans le jardin, à la montagne ou sur la plage.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]

Des millions de lecteurs à travers le monde - dont plusieurs milliers de chrétiens du Moyen-Orient - comptent sur Aleteia pour s'informer, trouver de l'inspiration et des encouragements. Soutenez cette édition par vos dons.